33 mm de pluie ont été enregistrés ces dernières 24 h à Annaba causant bien des désagréments aux habitants où les eaux ont envahi certains quartiers et coupé les principaux axes routiers.

En effet, au niveau de la trémie de la cité 8 Mars, les eaux de pluie qui se sont accumulées ont empêché toute circulation dans les 2 sens obligeant les centaines d’automobilistes à emprunter le rond-point supérieur ce qui a causé un embouteillage sur des kilomètres. Les services de la commune d’Annaba ainsi que la direction des travaux publics sont intervenus pour essayer de rétablir la circulation? ce qui a pris beaucoup de temps et la situation n’avait pas été rétablie en début d’après-midi. La protection civile sur tous les fronts avec ses unités secondaires est intervenue à plusieurs reprises pour porter secours à des personnes en difficulté (63 interventions selon le chargé de la communication de cette institution) en ville, à Oued Zied, Kherraza H’djar Eddis où les eaux de ruissellement ont envahi des habitations. Il A fallu intervenir en urgence pour pomper ces quantités d’eau qui s’étaient accumulées. Les opérations avaient été effectuées dans des conditions difficiles sous une pluie battante qui ne s’est pas arrêtée depuis la matinée. Du côté de la gare SNTF, à l’entrée Est de la ville, la circulation était bloquée, la route étant aussi envahie par les eaux, un bouchon allant jusqu’au nouveau pont avait pris au piège des centaines d’automobilistes venant de la périphérie ou des wilayas de Guelma, El Tarf, Souk-Ahras ou Tébessa. Ces derniers ne pouvant rebrousser chemin ont dû passer plus d’une heure avant de pouvoir entrer en ville. A l’avant-port, la même situation a été observée et le ralentissement de la circulation avec tout ce que cela suppose comme désagréments a duré plus d’une demi-heure avant que cela ne se libère. 4 accidents ont été enregistrés par la Protection civile qui est intervenue pour évacuer 4 blessés sur les hôpitaux. «Heureusement, on ne déplore aucune Perte humaine», a déclaré hier le lieutenant-colonel, Meftah Farid, chargé de la communication de la protection civile d’Annaba, demandant aux automobilistes d’être prudents, de ne pas faire de la vitesse, de respecter la distance de sécurité, de respecter la priorité et faire très attention, les conditions atmosphériques actuelles peuvent donner lieu à des accidents. Ces accumulations d’eau à l’origine de ces désagréments et dégâts sont dues au fait que les avaloirs, caniveaux et rigoles n’ont pas fonctionné. Ces systèmes d’évacuation des eaux pluviales n’ont pas été entretenus et ont été bouchés par différents déchets jetés par les habitants.