11 entreprises du bâtiment et des travaux publics sont poursuivies en justice à Annaba pour infraction à la réglementation régissant le transport et le dépôt de déchets de matériaux de construction.

Un dossier volumineux a été transmis au tribunal d’Annaba qui devra statuer sur ces cas de flagrant délit de dépôt de déchets sur la voie publique à l’intérieur du tissu urbain de la ville, particulièrement dans les cités et quartiers populaires. La police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement (PUPE), à l’origine de ces opérations, est sur tous les fronts mais, faute de moyens, elle ne peut à elle seule venir à bout de toutes les infractions commises non pas seulement pour réprimer ce type de comportement qui porte atteinte à l’environnement et au cadre de vie des citoyens, mais aussi pour ce qui concerne les constructions illicites qui pullulent. Heureusement que ce service est assisté par les agents de police qui effectuent des rondes et qui interviennent à temps pour ensuite prévenir la PUPE qui prend le relais pour la constitution des dossiers de poursuites judiciaires. Selon Neçaibia Salim, inspecteur de police au niveau de la PUPE, une décharge publique réservée à ce type de déchets est ouverte au niveau de Draâ Errich, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya et une autre au niveau d’El Berka Zarga pour les déchets ménagers mais les entreprises préfèrent se débarrasser de ces déchets juste à côté pour ne pas avoir à effectuer le trajet et faire plusieurs rotations « Des citoyens se sont plaints de cette situation et nous sommes intervenus pour verbaliser et transmettre à la justice des dossiers de poursuites judiciaires à l’encontre des entreprises responsables de ces situations ». Cela dissuadera peut-être les autres entreprises qui ont recours à ces mêmes pratiques même-si, en ville, ces amoncellements de déchets et de décombres sont très vite découverts ; ce n’est pas le cas extra-muros puisque, là, il est déversé chaque jour des tonnes de ces déchets au bord des routes, surtout tôt le matin ou à la faveur de la nuit. Hélas, ce n’est pas toujours le cas puisque ces déchets trônent encore, narguant les automobilistes empruntant ces routes comme c’est le cas du côté d’El Allelik devenu un véritable dépotoir de ce type de déchets.