La reprise possible de la Premier League en juin ne fait pas que des heureux. Dans un podcast radio, le défenseur de Newcastle, Danny Rose, a comparé les joueurs de football à «des rats de laboratoire». «Les gens suggèrent que nous devrions reprendre le football, comme si nous étions des cochons d’Inde ou des rats de laboratoire», a précisément déclaré le joueur prêté par Tottenham.
Mardi, la première vague de tests de dépistage du coronavirus dans les clubs du championnat de foot anglais a identifié six cas positifs sur 748 échantillons, dans trois clubs différents, dont Watford et Burnley. Les équipes ayant recommencé cette semaine à s’entraîner en petits groupes, Danny Rose suggère qu’il faudrait «expérimenter cette phase et voir si cela fonctionne ou non» avant d’envisager un retour à la compétition, comme cela a été le cas en Allemagne le week-end dernier.
Je me demande si ça vaut la peine
«Je peux imaginer des gens à la maison se dire : «ils gagnent tant d’argent, ils peuvent bien reprendre», a poursuivi l’international anglais de 29 ans. Je me demande si ça vaut la peine. Je pourrais potentiellement risquer ma santé pour divertir les gens et, pour être honnête, je ne souhaite pas être impliqué dans ce genre de choses». Lors des premiers tests effectués, l’entraîneur adjoint de Burnley Ian Woan a été testé positif au Covid-19, tout comme un joueur et deux membres de l’encadrement de Watford, ont révélé les deux clubs.
Le scepticisme de Danny Rose quant au «Project Restart» de la Premier League, interrompue depuis le 13 mars, s’ajoute à ceux d’autres joueurs, comme les stars de Manchester City Sergio Aguero et Raheem Sterling ou encore le capitaine de Watford Troy Deeney, qui refuse de s’entraîner pour protéger son fils de cinq mois souffrant de difficultés respiratoires.