C’est une réponse au torrent de haine qui s’est abattu sur certains joueurs anglais pendant l’Euro. Selon Sky Sports, la ministre de l’Intérieur Priti Patel va déposer en début d’année prochaine un projet étendant la sanction d’interdiction de stade aux abus en ligne (notamment racistes) lorsqu’ils sont liés au football. Ces interdictions pourraient atteindre une durée maximale de dix ans.
La finale de l’Euro 2020 en avait été un triste exemple. Marcus Rashford, Bukayo Saka et Jadon Sancho avaient été violemment pris pour cible sur les réseaux sociaux après avoir chacun manqué leur tir au but face à l’Italie. En à peine quelques heures, la liesse suscitée par l’espoir d’un premier titre international anglais depuis 1966 avait cédé à une curée numérique ponctuée de nombreuses insultes racistes.
L’affaire avait fait grand bruit. Quelques jours après, Boris Johnson avait déclaré son intention d’élargir la loi autorisant les interdictions de stade aux cas de racisme sur les réseaux sociaux. Ce dimanche, Sky Sports rapporte que Priti Patel s’apprête à déposer la loi devant le parlement britannique en début d’année prochaine.

ENVIRON 1 300 INTERDICTIONS DE STADE EN ANGLETERRE
« Le racisme est inacceptable et le football est depuis trop longtemps touché par ce fléau honteux. Ceux qui se rendent coupables de racisme en ligne doivent être punis. Les changements législatifs que j’annonce vont assurer qu’ils soient bannis de l’enceinte des matchs » a déclaré Patel, qui a expressément évoqué le « racisme scandaleux » de l’été dernier.
Le champ exact de ces mesures n’est pas encore connu, mais elles pourront durer jusqu’à 10 ans et concernent l’Angleterre et le Pays de Galles. Actuellement, environ 1 300 personnes sont affectées par une interdiction de stade Outre-Manche.

Karim Benzema meilleur que Messi et Ronaldo en 2021
A quelques jours de la fin de l’année civile 2021, seule la Premier League continue de se tenir, notamment avec le Boxing Day lancé hier même si trois rencontres ont dû être reportées en raison de plusieurs cas positifs de Covid-19. Du côté de l’Espagne, l’attaquant du Real Madrid Karim Benzema a fait ses adieux à cette année avec un doublé sur la pelouse de San Mamés face à l’Athletic Club, permettant aux Merengues de confirmer leur place de leader en Liga. L’international tricolore (94 sélections, 36 buts), de retour en sélection depuis l’Euro 2020, s’est distingué par un première partie de saison 2021/2022 confirmant déjà les six premiers mois : déjà 20 buts inscrits toutes compétitions confondues, s’ajoutant aux 18 autres réalisations en club et neuf avec les Bleus (47). Il dépasse ainsi les 34 buts de Lionel Messi entre Barcelone et le PSG (9 de plus avec l’Argentine) et les 32 de Cristiano Ronaldo (puis 14 avec le Portugal).