La ligue anglaise va enquêter sur le cas de Wigan, qui va déposer le bilan. Déjà fragile financièrement, le club de Championship n’a pas résisté à l’arrêt des compétitions pendant trois mois, du fait de la pandémie de Covid-19, et aux matches à huis clos qui entraînent une perte importante de recettes.
C’est une première en Angleterre. Wigan (Championship) est devenu hier le premier club professionnel anglais à déposer le bilan en raison de la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19. La gestion du club a été confiée au cabinet spécialisé Begbies Traynor qui a indiqué dans un communiqué que son «objectif immédiat est de s’assurer que le club puisse jouer tous ses matches cette saison et de trouver dans l’urgence des parties qui souhaiteraient sauver le Wigan Athletic FC et les emplois des gens qui travaillent pour le club». Pour sa part, la ligue anglaise (EFL) a annoncé qu’elle allait enquêter.
«Il est évident que la suspension de la saison de Championship (D2) en raison du Covid-19 a eu un impact important sur la santé récente du club», a commenté Gerald Krasner, l’un des administrateurs, cité dans le communiqué. Mais les Latics, qui ont connu leur heure de gloire de 2005 à 2013, pour leur seul passage en Premier League, assorti d’une victoire en Coupe d’Angleterre en 2013, ne sont pas au bout de leurs peines.

La perte des recettes des jours de match n’a rien arrangé
La Ligue de football anglaise a rappelé que le dépôt de bilan allait entraîner un retrait de 12 points qui sera appliqué au début de la saison prochaine, si le club est relégué sportivement en League One (D3), ou à la fin de celle-ci s’il se maintient. Actuellement 14e avec 50 points, Wigan se retrouverait dernier avec 4 points de retard sur le premier club maintenu si la sanction était appliquée aujourd’hui. Il reste donc six matches au club pour creuser un écart supérieur à 12 points sur les trois derniers s’il veut se maintenir. Wigan avait déjà des finances fragiles avant l’apparition du Covid-19, comme beaucoup de clubs dans les échelons inférieurs anglais. Il avait annoncé des pertes de 10 millions d’euros lors du dernier exercice arrêté au 30 juin 2019, et de 8,2 millions un an plus tôt. La perte des recettes des jours de match (billetterie, hospitalité, sponsoring, restauration et merchandising) a précipité le club vers le dépôt de bilan. Les clubs doivent, en outre, faire face à des coûts supplémentaires, comme les tests de dépistage du coronavirus de leurs joueurs et les prolongations des contrats pour terminer la saison au-delà du 30 juin.