Le football sud-africain est en deuil. L’ex-latéral droit international Anele Ngcongca est décédé dans un accident de voiture près de Durban, a annoncé lundi son club d’Amazulu. Le joueur de 33 ans est mort après avoir été éjecté d’une voiture dont la conductrice a perdu le contrôle.
Le natif du Cap a fait partie de la sélection sud-africaine lors de la Coupe du monde 2010 disputée à domicile, et a participé à la victoire (2-1) contre la France, qui n’a pas suffi à empêcher une élimination au premier tour du pays organisateur – le premier du continent à accueillir le Mondial. Anele Ngcongca a évolué 53 fois sous le maillot des Bafana Bafana, sa dernière apparition en sélection remontant à quatre ans.
Après des débuts professionnels au FC Fortune du Cap, il a passé neuf ans en Europe, jouant pour Genk en Belgique entre 2007 et 2015 et en prêt à Troyes lors de la saison suivante. La mémoire du joueur de 33 ans a été saluée par son ancien entraîneur, Pitso Mosimane, qui l’a décrit comme un «héros méconnu». «Nous avons été bénis de l’avoir», a-t-il déclaré à l’AFP en se souvenant des quatre années qu’ils ont passées ensemble aux Mamelodi Sundowns avant de quitter tous deux l’équipe de Pretoria récemment. «Sur le terrain, c’était un grand footballeur, bien que souvent sous-estimé, et en dehors du terrain, c’était un véritable gentleman», a conclu ancien sélectionneur de l’Afrique du Sud.