Amnesty international Algérie a un nouveau président en la personne de Farès Bedhouche, élu, samedi 5 novembre, à ce poste pour un mandat de 2 ans à l’issue de l’assemblée générale des délégués de l’Organisation non-gouvernementale.
Farès Bedhouche, âgé de 30 ans, membre de l’organisation depuis 2014, a occupé auparavant le poste de vice-président entre 2018 et 2020. Le nouveau président de la représentation d’Amnesty International en Algérie est diplômé en médecine vétérinaire de l’université de Blida. Il exerce actuellement en tant que responsable commercial dans une entreprise privée.
«Je remercie les membres d’Amnesty International Algérie de m’avoir confié cette noble mission.
Face aux nombreux défis auxquels nous faisons face, au niveau national, régional et international, nous allons poursuivre le combat, avec nos membres et nos partenaires pour la liberté, la justice et la dignité», a-t-il déclaré à l’AG qui l’a intronisé président du bureau d’Alger.
En plus du Bureau exécutif, Amnesty International Algérie dispose également d’un Secrétariat national dirigé par la directrice Hassina Oussedik.N. B.