L’année scolaire pour les classes d’alphabétisation et d’enseignement des adultes (2020-2021) sera lancée officiellement mardi à travers l’ensemble du territoire national, indique lundi un communiqué de l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement des adultes (ONAEA).
Faisant état d’une «rentrée progressive» adaptée aux spécificités de chaque semestre en fonction de l’organisme d’affiliation et de la disposition de la structure d’accueil et de la région, l’ONAEA a affirmé que cette démarche intervient dans un souci de préservation de la santé des apprenants et de leurs familles après une rupture des classes pour ce mode d’enseignement en raison de la pandémie Covid-19.
Dans cette optique, l’ONAEA a assuré travailler en coordination avec ses partenaires de divers secteurs et acteurs de la société civile dans le domaine de l’alphabétisation, pour «la réunion des conditions matérielles, humaines et pédagogiques» à même de permettre aux Algériens et Algériennes qui n’ont pas eu accès à l’éducation formelle, d’exercer leur droit à l’éducation, dans le cadre «d’une vision holistique de l’éducation adoptée par le ministère de l’Education nationale tendant à garantir le droit à l’éducation pour tous et à vie».
A cet effet, une série de mesures ont été prises afin de préserver la santé des apprenants et des enseignants, à travers la mise en œuvre stricte d’un protocole sanitaire spécial et l’adoption de groupes d’éducation à raison de 10 élèves chacun, a poursuivi la source, soulignant qu’aucun
«semestre ne saurait être ouvert sans la réunion de toutes les conditions nécessaires en termes de structures futures et de mesures préventives.
L’accent a également été mis sur la nécessité de respecter la nouvelle organisation éducative en cette circonstance et l’application des opérations de rattrapage et d’évaluation en vue de permettre de remédier aux conséquences de l’interruption d’apprentissage pendant plusieurs mois». (APS)