A l’extérieur et à l’intérieur des agences d’Algérie Poste, la situation est loin de se normaliser depuis que les citoyens sont obligés d’observer une longue queue en temps de pandémie pour pouvoir retirer leur argent.

Dans la capitale, c’est une ambiance indescriptible qui règne devant certaines agences, notamment du côté de la place du 1er-Mai, de la rue Hassiba-Benbouali, à El-Harrach, Bordj El-Kiffan et dans bien d’autres circonscriptions. Si les liquidités sont disponibles, assurent des fonctionnaires, aucune partie n’est en mesure d’expliquer les raisons de cette ruée permanente vers les bureaux de Poste, créant ainsi un décor désolant où les mesures barrières qu’exige la situation sanitaire à cause de la Covid-19 sont foulées au pied.
Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a rassuré, mercredi dernier, avoir pris toutes les dispositions en prévision de la fête de l’Aïd El Adha pour assurer la disponibilité des liquidités au niveau de l’ensemble des établissements postaux à travers le territoire national. «Je tiens à rassurer les citoyens de la disponibilité des liquidités au niveau de l’ensemble des bureaux de Poste répartis à travers le territoire national», a-t-il dit, faisant part d’un travail de collaboration avec la Banque d’Algérie pour une meilleure prestation de service.
«Sur les 374 milliards de DA retirés au niveau des bureaux de Poste, plus de 73 milliards de DA l’ont été au niveau des distributeurs de billets de banque d’Algérie Poste et des guichets automatiques bancaires», a-t-il détaillé, précisant que «plus de 84 000 opérations monétiques ont été effectuées durant le 1er semestre 2020 à travers les réseaux postal et interbancaire».
Il y a eu également, lundi passé, l’accord signé par Algérie Poste et la Caisse nationale des retraites (CNR), portant sur un nouveau calendrier de virement des pensions et allocations de retraite «pour une prise en charge optimale de cette frange de la société». Il s’agit d’un nouveau calendrier qui sera applicable dès ce mois de juillet et qui fixe les dates de versement des pensions et leur répartition sur plusieurs jours sur la base du dernier chiffre du numéro du compte CCP.
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Acheuk Youcef Chawki, avait indiqué que cette opération vise à «améliorer les prestations de service au niveau des CNR et d’avoir moins d’affluence journalière des retraités au niveau des bureaux de Poste». Sur le terrain, la situation ne tend pas cependant à se normaliser au grand dam de centaines de personnes qui affluent quotidiennement vers les agences d’Algérie Poste. n