Les dirigeants de la JS Kabylie pensaient certainement bien faire en prenant l’initiative de reprendre le chemin des entraînements. Dans cette optique, un stage préparatif a été programmé à partir du 1er septembre. Ce regroupement à Akbou dans le stade d’Ifri n’a pas été du goût de la Ligue de football professionnel (LFP) qui a rappelé les «Canaris» à l’ordre. Malgré cela, le directoire du club tient à poursuivre la feuille de route de pré-saison. Ambiance tendue.

La saison 2020-2021 n’a même pas débuté et on détient déjà la première polémique. Si la JS Kabylie n’a pas trop contesté la manière dont le sort de la saison (du mois, pas jusqu’à maintenant), il ya des frictions avec la Ligue de football professionnel (FAF) présidée par le très contesté Abdelkrim Medouar qui est en fin de mandat.
Dans un communiqué, la structure chargée de gérer le championnat professionnel a tenu à «rappeler à l’ensemble des clubs professionnels que les mesures prises par les pouvoirs publics, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, demeurent en vigueur. A cet égard, la LFP invite tous les clubs à respecter la mesure de la suspension de tous les stages et regroupements des athlètes des clubs et avertit que tout club contrevenant s’exposera à des sanctions.»
En d’autres termes, l’instance en question ne cautionne pas le fait que les «Lions du Djurdjura» agissent seuls sans considérer les mesures préconisées par les Autorités. Quel que soit les garanties présentées pour que le stage en question ne se transforme pas en un cluster du Coronavirus pour la formation de Tizi-Ouzou.

La charge d’Iboud vers Medouar
C’est pour cela que «la LFP compte sur le sens des responsabilités de tout un chacun pour préserver la santé des acteurs de football et pour veiller au respect des règles édictées par les autorités sanitaires du pays», poursuivait le libellé publié par la Ligue. Et malgré ce rappel à l’ordre, Mouloud Iboud, porte-parole des Tizi-Ouzéens, estime qu’ «il n’est pas du ressort de la LFP de se poser des questions sur le respect du protocole et personne ne nous a notifié l’arrêt du stage.»
Par ailleurs, l’ancien joueur de la JSK a dit qu’il «aurait aimé voir une commission médicale venir à Akbou voir ce qu’on a fait pour prendre l’exemple.» Aussi, il n’a manqué d’envoyer une pique à Medouar en rappelant que «la cérémonie en l’honneur du CR Belouizdad a eu lieu sans respect du protocole sanitaire.» Célébration dans laquelle la présence de l’ancien président de l’ASO Chlef a été recensée pour remettre le Bouclier du Champion au «Chabab». Se poursuivra ? Ne se poursuivra pas ? Le regroupement des camarades de Kerroum, nouvelle recrue en défense, se conjugue au conditionnel. En tout, le chairman Mellal essaie d’obtenir une dérogation auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour maintenir le programme décidé par le staff technique. Pour rappel, le calendrier prévisionnel de la reprise a été élaboré par la Fédération algérienne de football (FAF). L’organe fédérale avait prévu de reprendre les entraînement le 15 septembre et le championnat le 15 novembre si le Gournenement donne le feu vert. Wait & see. n