Lors du dernier regroupement de l’équipe nationale en mars, il était la nouveauté dans la liste de Belmadi. Ahmed Touba
a été convoqué pour la première fois chez les Fennecs. Toutefois, il était le seul à ne pas avoir joué la moindre
minute avec l’EN. De ce fait, celui qui a déjà joué pour les espoirs de la Belgique reste sélectionnable chez les seniors
des « Diables Rouges » ce qui a donné lieu à de la spéculation autour de son statut d’international chez les Belges.

Par Mohamed Touileb
« Choix du coach », c’était la réponse sans détour de Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe nationale, lorsqu’un journaliste lui avait demandé pourquoi ne pas avoir recouru à Touba sur les deux rencontres contre la Zambie et le Botswana.
Si pour le déplacement chez les Zambiens le driver de l’EN avait annoncé ne pas avoir l’intention de mettre les nouveaux en difficultés, il avait laissé entendre qu’il leur donnerait du temps de jeu pour la réception des Botswanais. Et c’était vrai puisque Bedrane et Khacef ont connu leur première apparition avec les Verts mais pas Touba. Le gaucher était le seul parmi ses coéquipiers à ne pas avoir été utilisé. Il n’y a pas plus frustrant comme sentiment pour un footballeur.

L’Algérie était son principal objectif
Jusqu’à aujourd’hui, on ne sait pas trop pourquoi Belmadi ne lui a pas donné l’opportunité de signer sa première cape avec l’Algérie. Surtout que le sociétaire de RKC Waalwijk s’était montré enthousiaste à l’idée de jouer pour les champions d’Afrique. « Il est clair que la suite logique, après avoir joué chez les U17, U18 et U19 belges, est d’intégrer l’équipe espoir belge. Mais mon principal objectif est de jouer pour l’équipe nationale algérienne. Je sais qu’à mes postes il y a des titulaires indiscutables, qui font très bien leur travail », avait-il reconnu.
Touba a aussi dit savoir que « Belmadi est à la recherche de doublures. En cas de blessures, il aura besoin d’autres joueurs. Je me prépare donc à être prêt dans ce contexte-là.» C’était un appel du pied au premier responsable de la barre technique d’« El-Khadra ». Ce à quoi ce dernier a été réceptif en le retenant parmi les 23 éléments concernés par la dernière fenêtre internationale.

Test de loyauté en vue
Néanmoins, Bemadi ne l’a pas lancé tout de suite dans le bain même si le large avantage contre le Botswana pouvait lui permettre de l’incorporer. Belmadi ne lui a pas fait ce cadeau. Peut-être que la communication de Touba, qui a réalisé une vidéo pour annoncer son choix de jouer pour les « Guerriers du Désert », n’était pas du goût de Belmadi. Surtout que l’ancien driver d’Al-Duhail (Qatar) n’est pas fan de la « star attitude ».
Depuis sa venue, l’ancien international algérien a toujours prôné la politique de « déstarification » pour laisser toujours le collectif primer sur les individualités. Il pourrait aussi, de la sorte, tester la loyauté de Touba face à la tentation belge.
Pour sa part, Touba s’est, de par sa vidéo où il a montré clairement son attachement pour l’Algérie, « condamné » à jouer pour l’Algérie. Du moins sur le plan de la communication. Même la Belgique ne devrait pas insister pour qu’il intègre la sélection « A » sachant qu’il a planté tout un décor pour montrer qu’il est Algérien à part entière footballistiquement. Affaire à suivre…