Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, s’est rendu hier dans la wilaya de Boumerdès dans le cadre d’une visite de travail portant sur l’état d’avancement du programme AADL. Lors de cette visite, le ministre, accompagné de la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit, a posé la première pierre du programme AADL de 3 000 logements dans la commune de Khemis El Khechna. Programme, qui prévoit également un groupe scolaire composé d’établissements primaire, moyen et secondaire.

 

Lors de sa visite, le ministre de l’Habitat a appelé les autorités locales à lancer dans les plus brefs délais les différents programmes de logement. « Il faut mettre fin à l’utilisation de l’expression «en cours de lancement». Nous enregistrons un grand retard dans la réalisation des programmes lancés en 2013 et en 2014 », a-t-il affirmé insistant pour que les différents responsables de la réalisation fournissent plus d’efforts pour l’achèvement des chantiers en cours. « Le programme LPA (logement promotionnel aidé, Ndlr) s’est arrêté en 2012, cinq années sont passées sans que nous ayons réglé les différents problèmes liés à la réalisation », a-t-il fait remarquer. Assurant que, pour sa part, son département « met la pression » sur les promoteurs immobiliers afin qu’ils achèvent leurs réalisations dans les délais. Par ailleurs, M. Temmar a exigé des services locaux de l’habitat de la wilaya de Boumerdes d’établir un planning détaillé d’ici la fin de l’année de tous les projets en cours de lancement afin d’avoir plus de lisibilité sur les superficies à réserver aux différents programmes étatiques. « Il s’agit d’une visite de travail pour s’enquérir de l’avancement des projets de l’habitat de manière générale. Le fait nouveau est que nous avons commencé à accompagner la réalisation des logements par les différentes infrastructures », a indiqué le ministre. Ajoutant qu’il existe un travail complémentaire entre les différents ministères afin d’optimiser la réalisation de logements et offrir un meilleur cadre de vie aux bénéficiaires. « Aussi, à travers cette visite, nous souhaitons associer le citoyen à l’aménagement du milieu dont il bénéficiera. C’est ainsi que nous avons prévu la plantation d’arbres avec les citoyens bénéficiaires du programme de logement, pour intégrer le citoyen dans le développement de son environnement et sa préservation », a précisé Abdelwahid Temmar, rappelant par la même occasion l’objectif d’achever d’ici la fin du quinquennat 2015-2019 les 1 600 000 unités. « La wilaya de Boumerdès est dotée de plusieurs spécificités, notamment celle de la forte présence de l’habitat rural, vu la présence d’une forte zone montagneuse », a-t-il rappelé. Outre la visite du programme de 3 000 logements, le ministre de l’Habitat a également procédé, toujours à Khemis El Khechna, à la remise des clés du programme de 700 logements. Pour sa part, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé pour que la priorité soit donnée à la réalisation d’établissements primaires pour accompagner le bâti qu’occuperont les nouvelles populations. « Nous avons constaté dans la wilaya de Boumerdès une forte vitalité concernant la distribution de logements, ce qui cause des répercussions. Il y a en effet une surcharge dans certains quartiers », a-t-elle observé, formulant le voeu de voir donner la priorité à la scolarisation des jeunes enfants près de leur lieu d’habitation. « Aujourd’hui, il n’est plus suffisant d’offrir une place pédagogique à l’élève, il faut aussi lui offrir de bonnes conditions de scolarisation et pour ne pas transporter les élèves», a indiqué la ministre. Elle a confié avoir eu des discussions pour qu’en cas de besoin, la typologie actuelle des établissements primaires soit élargie afin de permettre de réduire la surcharge des classes, celles-ci étant de 12 maximum par établissement. « Il y a lieu de stabiliser les fonctionnaires également, notamment ceux de l’éducation », a appelé Nouria Benghebrit. Il est à noter enfin que les représentants de la direction de l’urbanisme de la wilaya de Boumerdès ont indiqué avoir ôté 5 597 chalets parmi 14 000 existants grâce au relogement de leurs occupants. <