Le dossier de candidature à la présidentielle de Belkacem Sahli est fin prêt, a indiqué hier son parti, l’Alliance nationale républicaine (ANR), dans un communiqué public dans lequel il fait état d’un rendez-vous pris avec l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) pour le dépôt dudit dossier.
Cette annonce inscrit désormais la candidature de Belkacem Sahli dans une nouvelle étape en attendant, bien entendu, la validation de la même candidature qui serait inédite dans le sens où Belkacem Sahli apportait son soutien aux précédentes candidatures de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.
S’agissant de l’opération portant collecte des
50 000 signatures exigées par la loi pour prétendre à la magistrature suprême, l’ANR s’est «félicitée» d’avoir dépassé cet écueil faisant état, d’abord, de la large étendue de l’opération et, ensuite, de « l’implication volontaire » de citoyens qui ne sont pas partisans de l’ANR. « Ce sont des gens qui ont pris leur responsabilité de nous accompagner dans cette opération de collecte des signatures sur la base de leurs convictions et eu égard à notre position assumée et favorable pour l’élection présidentielle au nom de son attachement à la solution constitutionnelle, seule voie pour une satisfaction des revendications citoyennes», souligne le parti.
Le parti déplore, par ailleurs, des « obstacles rencontrés dans l’opération de collecte des signataires, relevant avoir transmis tout cela en temps réel à l’Autorité nationale indépendante des élections. Se projetant dans le traitement administratif des dossiers de candidatures, l’ANR a jugé opportun de s’adresser à l’Instance de Mohamed Charfi qu’elle appelle à « ne pas se contenter de la vérification par logiciel des formulaires et de soutenir cette opération par une vérification manuelle ». Justifiant sa demande par le souci d’éviter des erreurs pouvant générer un rejet systématique de formulaires. Le parti soutient, dans ce sens, avoir été victime de ce genre de vérification de formulaires à l’occasion des élections législatives de 2017.