C’est désormais officiel. Fritz Keller (64 ans), président de la Fédération allemande de football (DFB), poussé dehors pour avoir comparé l’un de ses opposants à un juge nazi, a confirmé hier sa démission, qu’il avait annoncée le 11 mai. La question de sa succession n’est pas réglée, alors que la DFB est en proie depuis des années à des conflits et règlements de compte internes qui paralysent en partie son fonctionnement.
Ses deux prédécesseurs, Wolfgang Niersbach et Reinhard Grindel, avaient également démissionné sous la pression : le premier dans le cadre du scandale sur les achats de voix pour l’attribution du Mondial 2006 à l’Allemagne, et le second pour avoir accepté un cadeau somptueux.