La réouverture des lieux de détente et de loisirs en même temps que l’allégement des horaires de couvre-feu, entrant dans le cadre du confinement sanitaire pour la lutte contre la pandémie de coronavirus, est un véritable bol d’air pour les citoyens. Ces espaces ainsi que les salles omnisports et les salles de sport et autres, restés fermés pendant plusieurs mois, ont ouvert leurs portes, hier, dans les dix-neuf wilayas pour lesquelles avait été décidée une reconduction du confinement partiel à domicile le 31 janvier dernier pour une durée de quinze jours, avant que la levée de cette mesure ne soit annoncée mardi en fin de journée.

L’allégement des horaires de couvre-feu et la réouverture des espaces fermés ont été rendus possibles grâce à la stabilisation de la situation épidémiologique dans le pays cinq jours après le lancement de la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus. Hier, dès le matin, l’affluence des familles vers les lieux de loisirs était visible, d’autant que cela coïncide avec les vacances scolaires. Mais l’autorisation d’ouverture de ces lieux vers lesquels a été constaté le déplacement d’un nombre important de visiteurs ne signifie pas l’abandon des mesures de prévention anti-Covid-19. Le protocole sanitaire doit être rigoureusement respecté afin de maintenir la stabilité de la courbe épidémique, mais aussi pour éviter qu’ils ne soient soumis à nouveau à l’obligation de fermeture.
Dans la capitale, une forte affluence a été constatée au niveau du Jardin d’Essai d’El Hamma et de la promenade des Sablettes. le directeur du Jardin d’Essai, Abdelkrim Boulahia, a affirmé que ce lieu de loisir est rouvert sur instruction du wali d’Alger après deux mois de fermeture, mais non sans préciser que toutes les mesures préventives seront respectées à travers un protocole sanitaire élaboré à cet effet par l’administration de cette structure.
En outre, «l’ensemble des visiteurs dont la température corporelle est mesurée à l’entrée du Jardin sont tenus de porter un masque de protection et de respecter la distanciation physique», a-t-il indiqué. Pour veiller au strict respect des mesures de prévention et gestes barrières, des agents sont déployés dans tout le Jardin, a encore indiqué ce responsable, rappelant que le protocole en question est le même que celui élaboré lors de la précédente réouverture du Jardin, en juillet dernier, avant la fermeture des espaces de détente ayant suivi la hausse des contaminations dans le pays.
L’autre lieu de détente, entre autres, ouvert dans la capitale est la promenade des Sablettes. Sa localisation en bord de mer fait de lui un lieu par excellence, notamment durant les vacances. C’était le cas, hier, au premier jour de son ouverture, comme dans de nombreux autres lieux à travers le pays, où les enfants, accompagnés de leurs parents, se sont donnés à cœur joie dans les parcs de loisirs profitant des derniers jours des vacances d’hiver.
Les dix-neuf wilayas, qui étaient sous confinement partiel et qui ont vu les horaires de couvre-feu fixées de 22H au lendemain 05H et d’autres mesures allégées, sont Batna, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel Abbès, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Oran, Boumerdès, El Tarf, Tissemsilt, Aïn Témouchent et Relizane. Les nouvelles mesures entrées en vigueur hier ont été annoncées mardi en fin de journée par les wilayas, qui ont précisé que «le réaménagement des horaires de confinement intervient sur instruction du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire dans le cadre du dispositif adopté par les pouvoirs publics pour la gestion de la situation sanitaire liée à la lutte contre le Covid-19».
Ouverture des salles de sport
L’assouplissement des mesures est motivé par «l’amélioration relative de la situation épidémiologique» qui permet, également, la réouverture des salles omnisports et des salles de sport, des espaces récréatifs et des plages, ainsi que le prolongement des horaires d’ouverture des commerces d’appareils électroménagers, d’articles ménagers et de décoration, de literies et tissus d’ameublement, d’articles de sport, de jeux et de jouets et les lieux de concentration de commerces jusqu’à 21H. Ces horaires concernent également les salons de coiffure pour hommes et femmes, les pâtisseries et confiseries, les cafés, restaurations et fast-food qui doivent limiter leurs activités uniquement à la vente à emporter. Les autorisations exceptionnelles de circulation délivrées précédemment par les services de wilaya demeureront valables.
La wilaya de Jijel a autorisé la réouverture des marchés à bétail dans le strict respect du protocole de prévention contre la propagation de la Covid-19. Idem pour la wilaya de Tébessa qui a, en outre, fixé les horaires et journées des marchés hebdomadaires dans les communes de Chréa, Bir El Ater et Bir Mokkadem.
La wilaya de Biskra a décidé, de son côté, la prorogation de la mesure d’interdiction, à travers le territoire de la wilaya, de «tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements tels que les regroupements au niveau des cimetières, en sus des réunions et assemblées générales organisées par certaines institutions.

L’Etusa prolonge ses horaires
Par ailleurs, l’Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) a annoncé «la prolongation des horaires des bus, suite au réaménagement des horaires du confinement partiel à domicile». Le tramway de la capitale est également concerné par le prolongement de ses horaires le soir. «Suite à l’allongement des horaires de confinement au niveau de la wilaya d’Alger, l’Etusa informe de la prolongation de ses horaires de travail et le dernier départ est prévu à 19H», a indiqué l’entreprise dans un communiqué. Par ailleurs, le dernier tramway en provenance de la commune de Ruisseau quittera l’arrêt des «Fusillés» peu avant 20H à partir d’aujourd’hui.