Dès aujourd’hui mercredi 25 août, les Algériens résidant dans les wilayas confinées pourront renouer avec les sorties à la plage et les lieux de détente et de loisirs jusqu’à 22 heures, selon l’annonce de l’allégement des mesures de confinement partiel faite par les services du Premier ministère.

Par Sihem Bounabi
En effet, dans un communiqué parvenu à la Rédaction, il est annoncé, dès aujourd’hui, «le réaménagement des horaires de confinement partiel à domicile de 22 heures jusqu’au lendemain à 6 heures, applicables dans les wilayas concernées» ainsi que «la levée de la mesure de fermeture des espaces récréatifs de loisirs et de détente, des lieux de plaisance et les plages, avec le maintien des strictes mesures de prévention».
Les wilayas concernées par l’allégement des mesures de confinement partiel sont Alger, Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Biskra, Béchar, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdès, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipasa, Naâma, Aïn Témouchent, Ghardaïa, Relizane et Ouled Djellal.
Ces premières mesures d’allégement du confinement sanitaire, dans les wilayas qui ont été fortement touchées par la troisième vague de la propagation du coronavirus, annoncées par le gouvernent, sont l’application des instructions du Président de la République Abdelmadjid Tebboune, à l’issue du dernier Conseil des ministres qui s’est déroulé le 22 août dernier.
Le chef de l’Etat avait ainsi «instruit le Premier ministre à l’effet d’alléger le confinement sanitaire en rouvrant les plages et lieux de loisirs, en cas de la poursuite du recul des cas de contamination, avec le maintien des strictes mesures de prévention (gestes barrières)»
Toutefois, le Gouvernement rappelle dans le communiqué d’hier «le risque important de circulation du virus, lié au variant Delta», et invite à ce titre «les citoyens à poursuivre, de manière rigoureuse, le respect des gestes barrières et des différents protocoles sanitaires adoptés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19) et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales».
En effet, dès l’annonce dimanche dernier de ces mesures d’allégement, de nombreux spécialistes, tout en comprenant la nécessité de permettre aux Algériens de souffler après un mois de juillet et un début d’août marqués par une 3e vague meurtrière, une crise de l’oxygène, ensuite le drame des incendies dans plusieurs wilayas, ont toutefois préconisé une vigilance stricte dans le respect des gestes barrières et une accélération de la campagne de vaccination afin d’immuniser le plus grand nombre possible d’Algériens contre les formes graves de la maladie. Ainsi, les spécialistes de la santé estiment que le respect strict des mesures barrières et l’accélération de la vaccination sont les conditions impératives qui doivent être respectées dans le cadre d’un allègement des mesures de confinement.
Il est également mis en exergue que cet allègement est conditionné par une amélioration de la situation épidémique et la seule manière de faire perdurer cette amélioration, en attendant l’immunité collective, est le respect des gestes barrières de prévention : distanciation physique et éviter les rassemblements de personnes lors de cérémonie de mariage ou d’enterrement, le port du masque obligatoires dans les lieux publics, ainsi que le lavage fréquent des mains ou l’utilisation fréquente du gel hydro-alcoolique.
Les salles de fêtes non concernées
Les salles de fêtes ne sont pas concernées par la levée de la mesure de fermeture des espaces de loisirs et de détente, indiquent par ailleurs les services du Premier ministère, tout en rappelant «la reconduction» de la mesure d’interdiction de tout type de rassemblement, à l’échelle nationale.
«Suite au communiqué du mardi 24 août 2021 relatif au réaménagement des horaires de confinement partiel à domicile, les services du Premier ministre rappellent que la levée de la mesure de fermeture des espaces récréatifs de loisirs et de détente, des lieux de plaisance et les plages, ne concerne pas les salles des fêtes qui demeurent fermées», précise la même source. Tout en soulignant, à ce propos, «la reconduction de la mesure relative au retrait définitif» de l’autorisation d’exercice de l’activité pour les salles enfreignant l’interdiction en vigueur, les mêmes services annoncent, en outre, la reconduction de «la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements».