Des lâchers de sept millions de m3 d’eau à partir du barrage Boughrara (Tlemcen) seront effectués ces prochains jours vers la station de prise de Tafna pour sécuriser l’alimentation en eau dans la partie ouest d’Oran, a-t-on appris du directeur adjoint de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR), Houari Khoudja. Cette quotepart a été affectée à la wilaya d’Oran depuis des mois et les responsables de la SEOR ont préféré attendre le moment opportun pour effectuer ces lâchers, a expliqué M. Khoudja. Il a expliqué qu’après les récentes pluies, le sol est humide, ce qui diminuera l’absorption de l’eau tout au long des 60 km séparant le barrage de Boughrara et la station de Tafna. Selon le responsable, seuls 3.5 millions de m3 d’eau, soit 50% de cette dotation, arriveront à la station de Tafna. Cette quantité d’eau sera transférée vers le cratère de Dzioua et constituera une réserve à utiliser «de manière très rationnelle» jusqu’à la fin de la saison estivale prochaine, a-t-il précisé. «Cette année, la pluviométrie se fait rare et en attendant de plus importantes précipitations, la SEOR est dans l’obligation de gérer les ressources disponibles avec austérité», a souligné M. Khoudja. Cette réserve du cratère de Dzioua servira à alimenter la partie ouest de la wilaya lorsque la station de dessalement d’eau de mer de Chatt El Hilal (Aïn Temouchent) procédera à des arrêts programmés ou subits mais aussi à sécuriser l’alimentation en eau potable au cours de la prochaine saison estivale, a encore relevé M. Khoudja.