Les autorités locales, notamment les responsables de la direction des ressources en eau (DRE), ont pris l’initiative en ce début de semaine de raccorder près de
16 000 foyers d’Aïn El Assel et Bougous au réseau d’alimentation d’eau potable.
En effet, les communes frontalières d’Ain Assel et Bougous dans la wilaya d’El Tarf ont été renforcées en matière d’alimentation en eau potable (AEP), à la faveur de deux opérations de rénovation des réseaux de distribution, qui s’inscrivent dans le cadre de la mise à niveau des réseaux de distribution, l’élimination des fuites d’eau et la lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH), a indiqué
M. Abdelhamid Azza, le directeur local des ressources en eau. Les habitants de ces communes ont souffert durant plusieurs années du manque d’eau en pleine période hivernale bien que les barrages de Mexa 1 et 2 se trouvent à quelques encablures de ces deux localités distantes du chef-lieu de wilaya d’El Tarf, l’une sur la RN 44 et l’autre sur la bande frontalière. Une troisième opération a concerné la réalisation prochaine d’une autre conduite au profit des habitants de la nouvelle cité, dans la commune d’El Kala, qui compte plus de 3 000 habitants environ. La conduite s’effectuera sur une distance de plus de sept kilomètres. Selon le chef du projet l’opération de rénovation des conduites de la commune d’Aïn El Assel, pour un montant de 106 millions de dinars, a atteint un taux de réalisation de 40%. Sa mise en service totale interviendra, a-t-il soutenu, «dans les délais, avant la fin de l’année en cours». Pour la commune de Bougous, l’opération est achevée à 100% et a profité à 4 000 foyers, a-t-on ajouté. Le directeur de la DRE a souligné qu’une importante enveloppe a été allouée à tous les projets de rénovation et de raccordement de ces conduites, et que la rénovation permettra de contrecarrer les maladies à transmission hydrique (MTH). Le même responsable a indiqué que la wilaya d’El Tarf a bénéficié d’un projet portant sur la réalisation de 17 réservoirs, pour un montant de 350 millions de dinars en sus de trois autres projets inscrits dans le cadre du fonds national de l’eau (FNE). Dédié au renforcement de l’AEP, le premier projet porte sur la rénovation des conduites Mexa-El Kala, sur une distance de 10 km linéaire tandis que le second ciblera 4 km linéaire de conduites entre Ain Khiyar et Bourdhim, au profit du chef-lieu d’Ain Assel et El Tarf. Le troisième et dernier projet prévoit, quant à lui, la réalisation de conduite de refoulement pour renforcer la localité de M’Rédima sur une distance de 7 km, a ajouté le DRE en signalant que les entreprises chargées de la réalisation de ces projets ont été désignées. M. B.