Le siège du FFS à Alger a été attaqué jeudi soir par des hommes en possession d’armes blanches et de bombes lacrymogènes indique un communiqué signé par deux membres de l’instance présidentielle du parti, Hayet Taiati et Chioukh Sofiane. Les assaillants, toujours selon la même source, ont « détruit des documents officiels et provoquer des dégâts matériels importants dans les locaux du parti » avant de s’enfuir. Dans le communiqué il est également indiqué que « les baltaguias dans leur majorité, portaient des cagoules et leurs identités n’étaient pas reconnues, à l’exception de Moussi Lounes, militant de la section de DBK » et ce  » groupe criminel conduit par Moussi Lounes a tenté une agression physique sur la personne du membre de l’instance présidentielle, madame TAIATI HAYET devant les cadres du parti qui ont pris sa défense« .

Dans une vidéo (voir en dessous, à partir de 3’00) circulant sur la plateforme Youtube, et réalisé par un journaliste du site d’information « Tariq News », Hayet Taiati accuse Ali Laskri d’être derrière l’attaque et l’accuse ouvertement d’avoir « volé le parti ».

Les images de ce qui s’est passé jeudi soir devant le siège du FFS (source: Youtube)

Les signataires du document accuse un autre membre de l’instance présidentielle du FFS, Ali Laskri. « Le FFS considère que cet acte criminel est commandité par ALI LASKRI révoqué par le conseil national du 13 avril 2019 et lui porte toute la responsabilité. » est-il indiqué.
Lire l’article de « Reporters » en cliquant ICI

Le texte intégral du communiqué:

 » En ce jour du 18 avril 2019 a 19 H 30, un groupe de baltaguias en possession d’armes blanches, bombes lacrymogènes, sabres, manches à pioches …, se sont introduit à l’intérieur du siège national du parti, en sommant, sous la menace d’agression, les militants présents de quitter les lieux.
Les baltaguias dans leur majorité, portaient des cagoules et leurs identités n’étaient pas reconnues, à l’exception de Moussi Lounes, militant de la section de DBK.
Le groupe criminel conduit par Moussi Lounes a tenté une agression physique sur la personne du membre de l’instance présidentielle, madame TAIATI HAYET devant les cadres du parti qui ont pris sa défense.
Devant le caractère barbare de ses individus et afin de préserver des vies humaines, les militants ont été contraints de quitter le siège après que ses baltaguias ont usé du gaz lacrymogène et d’armes blanches.
La police a été alertée par les cadres du parti, cependant leur réaction a été passive malgré la gravité des actes constatés.
La détermination, la solidarité et l’engagement des militants ont permis la récupération du siège a 03 H 30 de la matinée du 19 avril 2019.
Les baltaguias ont fui les lieux en empruntant l’issue menant vers l’hôtel el Djazair, après avoir détruit des documents officiels et provoquer des dégâts matériels importants dans les locaux du parti. 
Le FFS considère que cet acte criminel est commandité par ALI LASKRI révoqué par le conseil national du 13 avril 2019 et lui porte toute la responsabilité.
Le FFS dénonce ces agressions et agissements barbares contraires aux principes et à l’éthique politique du parti.
Le FFS se réserve le droit de prendre les mesures juridiques appropriées à l’encontre des responsables de ces actes.
Pour l’Instance Présidentielle
Madame Hayet TAIATI
Monsieur CHIOUKH Sofiane
«