Dans un communiqué rendu public, le candidat Ali Ghediri a dénoncé, hier, ce qu’il qualifie comme «entraves» et «intimidations» qui accompagnent l’opération de collecte des signatures par ses partisans, interpellant le ministre de l’Intérieur quant au devoir de neutralité de l’administration.
« Au moment où la campagne pour la collecte des signatures de parrainage atteint la vitesse de croisière, certaines APC multiplient les entraves, et parfois les intimidations contre les citoyens qui parrainent le candidat Ali Ghediri », peut-on lire dans le communiqué du candidat Ghediri.
« Plus grave encore, M. Ghediri est l’objet de filatures quotidiennes par des “inconnus”, à bord de véhicules banalisés. Même les membres de sa famille sont ciblés par des mesures de rétorsion indignes », a ajouté la même source.
Pour le staff du candidat, Ali Ghediri, «cette délinquance institutionnelle ne pourra décourager ni le candidat, ni son équipe de campagne ».
Tout en condamnant fermement ces pratiques d’un autre âge, « nous interpellons le ministre de l’Intérieur pour rappeler à l’administration son devoir de neutralité, dans le respect de la Constitution et des lois de la République, et mettre en garde ses agents contre les dérives qui engagent leur responsabilité pénale », conclut le communiqué. Par ailleurs, la candidature de Ghediri a enregistré, hier, l’adhésion de la moudjahida Louisette Ighilahriz qui soutient le candidat Ghediri, selon la page Facebook du candidat.n