L’ancien capitaine et entraîneur de l’équipe nationale de football, Ali Fergani, a estimé samedi que le futur sélectionneur des Verts devait «impérativement » connaître le football national et africain.

« Le futur sélectionneur national doit impérativement connaître le football algérien et africain pour mener à bien sa mission. Les responsables se sont trompés à trois reprises dans leurs choix, j’espère qu’il n’y en aura pas une quatrième », a affirmé Fergani avant d’ajouter : « Je préfère un sélectionneur local. Sans citer de noms, il y a des techniciens algériens qui sont capables de diriger la sélection, a-t-il estimé. Si le choix sera porté sur un étranger, il doit être de classe mondiale. Je prends l’exemple du Belge Hugo Broos, passé par la JS Kabylie et le NA Hussein-Dey, ce qui ne l’a pas empêché de mener le Cameroun en finale de la CAN-2017 au Gabon. Pourtant, certains disaient de lui qu’il est incompétent ». Invité à donner son avis sur la participation algérienne à la CAN-2017, Fergani n’a pas mâché ses mots. « C’est une participation mauvaise pour ne pas dire catastrophique. Les responsables ont fixé des objectifs que l’équipe n’était pas capable de réaliser. Il s’agit d’un échec. Nous avons vu des cas d’indiscipline. Le rendement de certains éléments était loin d’être à la hauteur. Nous sommes sortis par la petite porte, il faut tirer les enseignements nécessaires».