Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu hier lundi un appel téléphonique de son homologue russe, Vladimir Poutine, au cours duquel il a été question de la situation en Libye, du marché pétrolier, mais également de la crise sanitaire qui frappe tous les pays.a
Les deux parties ont échangé les informations sur les efforts consentis par leurs pays respectifs en matière de lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus et passé en revue les relations bilatérales privilégiées, indique un communiqué de la Présidence de la République.
«Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu lundi matin un appel téléphonique de son homologue russe, M. Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie, lors duquel ils ont échangé les informations sur les efforts consentis par leurs pays respectifs en matière de lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus, passé en revue les relations bilatérales privilégiées et convenu d’œuvrer à leur élargissement et approfondissement dans tous les domaines», a précisé la même source.
A cette occasion, «le Président russe a renouvelé son invitation à effectuer une visite en Russie au Président Tebboune qui l’a acceptée en le remerciant, tout en convenant d’en fixer la date ultérieurement», souligne le communiqué.
Au plan international, les deux parties ont évoqué le rôle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont la présidence tournante est assurée actuellement par l’Algérie, rappelle la Présidence qui note la satisfaction de M. Tebboune quant au «rôle de la Russie en sa qualité de membre hors Opep en vue de préserver la stabilité des cours des hydrocarbures».
Les deux parties ont convenu de «poursuivre la concertation et la coordination avec les autres membres de l’Opep et ses partenaires pour la stabilisation du marché pétrolier international», peut-on lire dans le même communiqué.
Concernant les derniers développements en Libye, les deux Présidents ont décidé «d’intensifier la concertation permanente afin de faciliter l’instauration de la paix et de la sécurité dans ce pays frère, dans le cadre d’une solution politique garantissant l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale de la Libye», conclut le communiqué.