La coopération bilatérale entre l’Algérie et le Qatar est fortifiée par l’entremise de la signature d’un florilège de mémorandums d’entente et d’accords d’association. C’est du moins un des faits saillants qui a marqué la visite d’Etat qu’a effectuée le président de la République Abdelmadjid Tebboune au Qatar, à l’invitation de l’Emir Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani.

Par Bouzid Chalabi
La cérémonie de signature s’est déroulée au palais princier qatari, sous la supervision du Président Tebboune et de l’Emir de l’Etat du Qatar.
Selon l’Agence algérienne Presse Service (APS), qui rapporte l’information, le premier accord, qui porte sur l’établissement de concertations politiques et la coordination entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays, a été signé par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar. Toujours d’après cette même source, le deuxième accord, qui a trait à la coopération juridique et judiciaire en matière pénale entre les deux gouvernements, a été signé par le ministre de la Justice, garde des Sceaux Abderrachid Tabi, et le Procureur général du Qatar, bin Saad Al Nuaimi. La ministre algérienne de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, et la ministre qatarie du Développement social et de la Famille, Mariam Bint Al-Misnad, ont procédé à la signature d’un accord dans le domaine du développement social et de la famille. Dans le domaine de l’enseignement, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, et la ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur du Qatar, Buthaina Bint Ali Al Jabr Al-Nuaimi, ont procédé à la signature du deuxième programme exécutif en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique et technologique en vertu de l’accord de coopération dans les domaines éducatif et scientifique entre les Gouvernements des deux pays pour les années scolaires (2022-2025). Notons qu’à l’issue de cette cérémonie de signatures, l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad
Al-Thani, a indiqué qu’il œuvrait avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la promotion de la coopération bilatérale à la hauteur des ambitions des deux peuples frères.
Par ailleurs l’Emir du Qatar a mentionné sur son tweet, à l’issue de son entretien avec le président algérien, « Au Qatar, nous sommes fiers de nos relations fraternelles avec nos frères en Algérie. Nous œuvrons avec mon frère, son excellence le Président Abdelmadjid Tebboune, à la promotion de la coopération bilatérale à la hauteur des ambitions des deux peuples frères ».
Il convient de rappeler que le Président Tebboune était accompagné d’une délégation ministérielle composée des ministres des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, de la Justice, Garde des sceaux, de l’Energie et des Mines, de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celui de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.
Notons enfin que l’accord sur la coopération juridique et judiciaire en matière pénale entre les deux gouvernements revêt un caractère particulier puisqu’il sera possible dorénavant, pour les deux pays, d’échanger des informations sur toute personne recherchée par l’un des deux pays et se trouvant sur le territoire de l’autre. On peut supposer également que la procédure d’extradition sera possible mais rien d’officiel n’a filtré sur le sujet.