Algérie Poste promet un Ramadhan sans embûches à ses clients. Sa Direction générale s’engage à répondre à toutes les attentes des clients, notamment la disponibilité des liquidités dans les bureaux de poste.

C’est ce qu’a déclaré, hier,   Abdelkrim Dahmani, premier responsable d’Algérie Poste lors de son passage à l’émission « Invité de la Rédaction » de la Chaîne III de la Radio nationale. Le P-DG a rappelé que durant le Ramadhan de l’année écoulée, plus de 290 milliards de dinars avaient été retirés par les clients de la Poste. Et pour faire face à autant de demandes, il a souligné que près de 360 milliards de dinars sont mobilisés, cette année, pour y répondre.
« Nous avons sollicité la Banque d’Algérie et le Trésor pour mobiliser 358 milliards de dinars qui correspondent à nos estimations de la demande», a-t-il dit. Cette somme, a précisé le Directeur général, sera répartie sur les 3 800 bureaux de poste du pays, assurant que la question des liquidités ne se poserait ni durant le mois de Ramadan ni à l’Aïd el-Fitr.
Les bureaux de poste resteront ouverts durant une partie de la nuit au cours des dix derniers jours du mois sacré, période lors de laquelle, indique-t-il, est observé le plus grand nombre de retraits de sommes d’argent. M. Dahmani a ajouté que ce dispositif est mis en place pour prendre en charge les demandes des clients en matière de retrait et assurer ainsi une meilleure qualité de service. Si nécessaire, selon Abdelkrim Dahmani, des permanences seront mises en place vu que les pensions de retraite et le paiement des salaires auront lieu avant le mois de Ramadhan, d’autant que pour éviter la saturation des bureaux de poste, durant la première semaine du mois sacré, les principaux bureaux seront ouverts de 8h30 à 19h.
Durant la deuxième semaine, il a confirmé l’ouverture nocturne des principaux bureaux de poste « Nous avons enregistré 2 millions d’opérations de retrait et pour le mois sacré, 3 millions d’opérations sont attendues. »
Evoquant la modernisation de son entreprise, il a fait part d’un programme s’étalant sur la période de 2018 à 2020 pour densifier les réseaux postaux et inaugurer de nouveaux services électroniques afin d’offrir les meilleures prestations à la clientèle. M. Dahmani a relevé par ailleurs qu’Algérie Poste gérait environ 23  millions de comptes postaux, dont 5 millions de détenteurs disposent de cartes de paiement électronique.