Selon la ministre du secteur Houda-Imène Faraoun, Algérie Poste a réalisé des résultats bénéficiaires de l’ordre de 15 milliards DA en 2019, pour la clôture de son bilan 2018. « Après avoir subi un déficit de plus de 5 milliards de DA à la fin de 2014, Algérie Poste réalise, aujourd’hui, des résultats bénéficiaires de l’ordre de 15 milliards DA qui lui permettront de financer ses projets d’investissements, notamment dans le tout-numérique », a précisé la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. Dans un entretien à l’APS, Houda-Imane Faraoun a qualifié de« positif » le bilan financier de l’entreprise et estimé qu’elle est « en état d’équilibre financier », une position, a-t-elle dit, qui lui permet de s’inscrire dans la modernisation, notamment dans le commerce électronique, le e-paiement et dans les projets économiques d’avenir liés à la numérisation.
Pour la ministre, « la modernisation du système d’Algérie Poste a permis à cette entreprise de consolider les avoirs des citoyens et de fournir un service à moindre coût, ce qui a réduit ses dépenses ainsi que ses pertes et a augmenté ses bénéfices », tout en notant qu’Algérie Poste a pu « améliorer » sa situation financière grâce au lancement de plusieurs services électroniques notamment de transfert électronique d’argent et de rechargement téléphonique.
Elle a fait savoir qu’Algérie Poste, qui enregistre 22 millions de comptes CCP actifs, consolide au niveau du Trésor public « plus de 900 milliards DA d’avoirs créditeurs ». « Durant les douze mois écoulés, les clients d’Algérie Poste ont retiré plus de 4 500 milliards DA, dont plus de 700 milliards ont été retirés au niveau des GAB (guichets automatiques bancaires), déployés à travers le territoire national », a-t-elle ajouté.
Mme Faraoun a indiqué que, grâce à ces résultats, Algérie Poste a pu investir dans des projets numériques en lançant, prochainement, plusieurs services au profit de sa clientèle, notamment celle détentrice de la carte monétique Edahabia. Trois de ces services seront lancés incessamment, à savoir l’avance sur revenu, qui permet aux porteurs de cartes Edahabia, ayant des virements à échéancier régulier, de retirer une avance sur salaire, moyennant un contrat de prestation avec Algérie Poste. L’autre service est Fidarek, qui permet au personnel de la Poste d’assurer une prestation à domicile, au profit des personnes aux besoins spécifiques et des clients âgés, sera, dans une seconde phase, étendu au reste des personnes physiques et morales, contre rémunération, afin de générer des ressources supplémentaires à l’entreprise.
Algérie Poste va lancer également le service Amanatic, qui consiste à acheminer et livrer des marchandises dans le cadre de la politique d’Algérie Télécom relative au e-commerce. D’autres services, en phase de test, seront, quant à eux, mis en place au cours de l’année 2020. Il s’agit, notamment, du service de paiement via le QR Code (Quick Response Code) pour faire des achats au niveau de n’importe quel commerce en utilisant une application mobile d’Algérie Poste dédiée.
Il s’agit aussi de l’intégration, en 2020, des documents biométriques (carte nationale, permis de conduire et passeport) via des lecteurs de cartes sans contact sur le système d’information d’Algérie Poste, qui présentent un moyen d’identification rapide, sûr et fiable, a-t-on noté, ajoutant aussi qu’il est prévu d’exploiter les données biométriques, au niveau des bureaux de poste, en utilisant le Numéro d’identification national (NIN), pour la réalisation des opérations financières.