Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé hier à Alger l’ouverture de la frontière terrestre entre l’Algérie et le Niger pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Synthèse Feriel Nourine
Lors d’un point de presse conjoint avec le président nigérien, Mohamed Bazoum, en visite d’amitié en Algérie, M.Tebboune a précisé que les entretiens préliminaires qu’il a eus avec son homologue du Niger faisaient ressortir la «totale convergence» des deux pays sur l’ensemble des points évoqués par la partie nigérienne en faveur du «renforcement de la coopération dans tous les domaines, notamment l’hydraulique, le pétrole et les échanges commerciaux».
Il a, dans ce cadre, fait savoir que les deux pays avaient convenu de «l’ouverture de la frontière pour l’exportation des produits algériens vers le Niger et l’importation des produits nigériens» et de la nécessité d’une «politique claire» concernant les Nigériens travaillant en Algérie dans divers secteurs.
Dans le domaine de la coopération sécuritaire, le président de la République a fait état d’un «total accord» entre les deux pays en la matière, soulignant l’approbation de toutes les propositions de la partie nigérienne, notamment s’agissant de la formation.
De son côté, le président du Niger a inscrit l’ouverture de la frontière terrestre entre les deux pays dans la cadre du programme de son pays lancé dans la région de Diffa, à l’extrême est du pays. Ce programme consiste à «ramener toutes les populations déplacées depuis 2015 pour des raisons d’insécurité dans leurs villages respectifs. C’est une opération qui va concerner une population de plus de 100 000 personnes», a indiqué M. Bazoum, soulignant que pour cette population, les autorités nigériennes ont besoin de deux types d’assistances, à savoir «l’assistance humanitaire d’urgence, mais aussi une assistance de relèvement de l’économie».
En ce sens, «j’ai fait part au président Tebboune de notre vœu de voir nos frontières terrestres ouvertes quotidiennement, pour que le flux des échanges entre nos deux pays se développe», a-t-il expliqué
Pour rappel, le président du Niger a entamé lundi une visite de travail et d’amitié en Algérie à la tête d’une importante délégation. Laquelle visite a porté sur les relations bilatérales entre l’Algérie et le Niger et les moyens de les renforcer au mieux des intérêts des deux peuples amis. n