Le Directeur général de la Sûreté nationale, Farid Bencheikh, a examiné, avec son homologue italien, Lamberto Giannini, les moyens de renforcer les mécanismes de coopération policière entre les deux pays, notamment dans le domaine de la lutte contre le crime organisé transfrontalier et le développement des capacités policières dans les différentes disciplines, a indiqué, mercredi, un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN). Le Directeur général de la SN a entamé sa visite de travail à la Direction générale de la police italienne, les 29 et 30 mai, par des entretiens bilatéraux avec son homologue italien, qui se sont élargis aux délégations de la police des deux pays, précise la même source. Ces rencontres ont porté sur «les moyens de renforcer les mécanismes de coopération policière notamment dans le domaine de la lutte contre le crime organisé transfrontalier, et de développer les capacités policières dans diverses disciplines». La visite -ajoute le communiqué- «a été l’occasion pour le directeur général de la Sûreté nationale et la délégation qui l’a accompagné de prendre connaissance du fonctionnement et de l’organisation de certains services opérationnels de la police italienne». Dans le cadre de l’échange d’expertises entre les polices des deux pays, le directeur général de la sûreté nationale a présenté à l’Ecole supérieure des officiers de police à Rome, un exposé sur les «mécanismes de lutte contre le crime organisé», en présence de son homologue italien et de hauts cadres de la police italienne. Cette visite intervient après celle effectuée par le directeur général de la police italienne accompagné d’une délégation de haut niveau, dans certains services opérationnels de la police algérienne en décembre 2021.