En prélude aux travaux de la 6e session du Comité mixte algéro-français de coopération économique (Comefa) prévue le 12 mars prochain à Alger, les secrétaires généraux des Affaires étrangères des deux pays se sont rencontrés jeudi dernier à Alger. Une entrevue politique sous la coprésidence de Chakib Rachid Kaïd, Secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, et François Delattre, Secrétaire général du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Selon l’APS, qui reprend un communiqué du MAE algérien, cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre de la concertation régulière entre l’Algérie et la France, a donné lieu à «un examen d’ensemble des relations et de la coopération liant les deux pays ainsi qu’à la mise en perspective des moyens à même de les renforcer, conformément à l’agenda politique convenu pour le premier semestre de l’année en cours», indique le MAE. Toujours selon cette même source, ces consultations ont également été l’occasion pour «faire le point sur les préparatifs de la tenue à Alger, le 12 mars prochain, et d’échanger sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, particulièrement le dossier libyen, la question du Sahara Occidental, la situation au Sahel et au Mali ainsi que d’autres questions globales liées à la lutte antiterroriste et les changements climatiques». Notons qu’à l’occasion de son séjour à Alger, François Delattre a été reçu par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum. Pour rappel la 5e session de la Comefa, un mécanisme de renforcement et de diversification des relations économiques, industrielles et commerciales entre l’Algérie et la Franc, s’est tenue en avril 2018 à Paris.
Laquelle session a été organisée après l’adoption en décembre 2017 du document-cadre de partenariat (DCP) pour les années 2018-2022 alors que le précédent (2013-2017), signé par le président français de l’époque François Hollande lors de sa visite à Alger en décembre 2012, avait défini les grands axes de coopération.<