L’ambassadeur de Chine en Algérie entrevoit un «avenir plus brillant» pour le bilatéral Alger-Pékin après la fin de la crise sanitaire.

Dans un entretien avec l’APS, LI Lianhe estime que l’Algérie et la Chine possèdent plusieurs «atouts» leur permettant de renforcer leurs relations bilatérales et qui sont «une base politique solide, une amitié profonde entre les deux peuples, une détermination partagée des dirigeants de nos deux pays et une grande complémentarité économique».
«Je suis convaincu qu’avec nos efforts conjugués, les relations sino-algériennes auront un avenir plus brillant», a prédit le diplomate chinois, soulignant que la coopération «pragmatique» entre les deux pays a donné des résultats «remarquables». A l’heure actuelle, soutient-il, «les entreprises chinoises répondent activement à l’appel du Gouvernement algérien de la reprise du travail et de la production, afin de promouvoir activement la construction de divers projets et de continuer à contribuer au développement économique et social de l’Algérie».
L’ambassadeur chinois a évoqué à ce titre, le projet du Port-Centre, un projet de coopération «très important», auquel «la partie chinoise y attache une grande importance et espère sincèrement que le projet pourra bénéficier le plus rapidement possible au développement économique et social de l’Algérie». En 2018, la Chine et l’Algérie ont signé un document de coopération dans le cadre de ce qu’on appelle la nouvelle route de la soie, «la Ceinture et la Route» selon la dénomination chinoise, marquant une nouvelle étape de coopération entre les deux pays.
Coopération anti-Covid…
Sur un autre volet, le diplomate chinois s’est réjoui de l’état d’avancement des recherches pour trouver un vaccin contre le coronavirus. «Je crois qu’un vaccin verra le jour dans un futur proche», a-t-il déclaré, affirmant que la Chine sera dotée dans une première étape d’une capacité de production annuelle de vaccins contre le Covid-19 de 220 millions de doses après la mise en service de deux ateliers.
«Comme l’a déclaré le président chinois Xi Jinping, quand le développement et le déploiement d’un vaccin contre le Covid-19 seront disponibles en Chine, ce sera un bien public mondial. Il s’agira de la contribution chinoise à l’accessibilité du vaccin dans les pays en développement», a assuré l’ambassadeur. La Chine continuera à soutenir le rôle central joué par l’OMS sur la coordination du développement des vaccins et accélérera la commercialisation des résultats des recherches réalisées par de multiples entreprises chinoises «pour fournir au monde entier un bien public sûr, efficace et de qualité», a-t-il encore dit. «La partie chinoise fera pleinement honneur aux divers engagements pris par le Président Xi Jinping lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le Covid-19 tenu le 18 juin dernier et continuera d’aider les pays africains à surmonter la pandémie le plus tôt possible», a-t-il ajouté. n