La wilaya d’Alger s’est récemment dotée d’une unité motocycliste chargée de relever et de signaler les infractions aux règles d’hygiène et de gestion urbaine à travers l’ensemble des communes. Dans le cadre du suivi de l’opération de préservation de l’environnement et du cachet architectural et urbanistique de la capitale, une unité composée de huit (8) motocyclistes a été créée pour relever et signaler les infractions aux règles d’hygiène et de gestion urbaine, notamment en ce qui concerne les décharges anarchiques, le jet anarchique de déchets et de résidus de travaux de construction, les fuites d’eau potable, les eaux usées et l’absence de couvercles d’avaloirs. Opérationnelle nuit et jour, cette unité aura également pour mission de signaler «la dégradation et l’absence des panneaux de signalisation, la formation de nids de poule sur la chaussée, la dégradation des trottoirs, l’absence d’éclairage public, les poteaux électriques menaçant de tomber et les fontaines en panne». Elle est en outre chargée de signaler les infractions aux règles d’urbanisme, dont «les constructions illicites, l’exploitation illégale des trottoirs et de la voie publique et l’accaparement des espaces verts». L’unité signalera, par ailleurs, «les sans-abris et les personnes atteintes de maladies mentales présentes sur la voie publique» ainsi que «les animaux errants qui présentent un danger pour la population». A noter que cette unité renforcera ses effectifs prochainement pour «couvrir l’ensemble du territoire de la wilaya d’Alger». <