Une enveloppe financière de 3 milliards DA a été allouée durant l’année 2020 par la wilaya d’Alger au soutien du stockage de l’eau et à la prévention des maladies hydriques, a indiqué lundi le wali d’Alger, Youcef Cherfa. S’exprimant en marge d’une visite d’inspection et de travail effectuée par le ministre des Ressources en eau, Arezki Barraki, le wali d’Alger a précisé que l’eau constitue un chapitre «prioritaire» dans le plan d’action de la wilaya et représente un taux de 35% dans le budget d’équipement de l’exercice 2020. S’agissant de l’enveloppe financière alloué pour ce secteur, il a affirmé que celle-ci a permis de lancer la réalisation de projets de stations de dessalement de l’eau de mer, un moyen ‘’efficace’’, a-t-il mentionné, pour remédier au problème de manque de pluviométrie. Dans ce contexte, M. Cherfa a précisé que les habitants de la capitale ont besoin d’un volume de 275.000 m3 pour satisfaire leurs besoins quotidiens en eau potable. Le plan d’action de la wilaya d’Alger prévoit, notamment, la réparation des fuites sur le réseau de distribution de l’eau, ce qui va permettre de récupérer jusqu’à 30.000 m3/j, a-t-il fait savoir. Néanmoins, les interventions sur le réseau peuvent engendrer des coupures «indispensables» d’approvisionnement en eau potable, parfois au niveau de plusieurs communes de 4 à 10 jours selon la nature des travaux, a signalé le Wali d’Alger.