Les familles des harragas emprisonnés en Tunisie organisent, aujourd’hui au niveau de la Grande Poste à Alger, un rassemblement pour dénoncer le
« silence des autorités » qui font la « sourde oreille » sur l’emprisonnement de leurs enfants en Tunisie. « Les autorités tunisiennes n’ont pas daigné répondre à nos sollicitations sur le sort de nos enfants qui se trouvent dans les geôles tunisiennes après leur arrestation sur les côtes tunisiennes », s’inquiètent les familles qui interpellent les autorités du pays à agir pour leur libération qui a déjà trop duré. Cette autre action de protestation vient après celle organisée devant le siège du consulat tunisien à Annaba, mais les autorités tunisiennes n’ont pas réagi et n’ont pas donné de réponse ni d’informations sur le sort de leurs enfants dénoncent-ils. « Nous organisons cette autre action de protestation pour interpeller les hautes autorités du pays sur le sort de nos enfants », s’inquiètent-ils en demandant
leur libération.