Les services de la Protection civile de la wilaya d’Alger ont recensé quelque 400.000 estivants ayant fréquenté les plages d’Alger au cours du mois de juin dernier, et enregistré la mort par noyade de deux (2) jeunes, premières victimes de la saison estivale de l’année 2018 au niveau des plages des Sablettes et de Réghaïa, a indiqué le lieutenant Khaled Benkhelfallah, chargé de la Communication à la Protection civile.

Les services de la Protection civile de la wilaya d’Alger ont recensé durant le mois de juin dernier quelque 375.600 estivants ayant fréquenté l’ensemble des plages de la wilaya, autorisées à la baignade, alors que le nombre d’interventions des agents de la Protection civile pour secourir les estivants a atteint 421, avec l’enregistrement de la mort par noyade de deux victimes aux plages de Sablettes (Hussein Dey) et de Réghaïa, a indiqué à l’APS le lieutenant Benkhelfallah. Selon les chiffres de la Protection civile de la wilaya d’Alger, la plage El-Kadous, Ain Taya, a attiré le plus grand nombre d’estivants depuis le début de la saison estivale cette année, s’élevant à plus de 42.150 estivants, suivie respectivement par les plages de Tarfaya et d’El Kettani. A noter que les services de la wilaya d’Alger ont consacré, au titre de la saison estivale en cours, 66 plages autorisées à la baignade et interdis la baignade au niveau de 21 autres pour des raisons relatives à «l’insuffisance d’aménagements, à la difficulté d’accéder aux plages, et à la pollution ainsi qu’à la qualité des eaux qui ne sont pas conformes aux normes de la santé publique et de l’hygiène». Durant cette année, la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger a mobilisé 685 agents au niveau des plages pour assurer la sécurité des estivants qui sont appelés, à leur tour, à faire preuve de vigilance et de suivre les instructions des agents de la Protection civile pour éviter tout accident potentiel tels que la noyade ou la disparition, notamment au niveau des plages à forte affluence d’estivants, a conclu le responsable.