Une enveloppe financière d’une valeur de 4 milliards de dinars a été allouée à la réalisation des travaux d’aménagement de routes communales urbaines à travers plusieurs communes de la wilaya d’Alger, a indiqué, le directeur de wilaya des travaux publics, Abderrahmane Rahmani, précisant que les travaux débuteront en novembre prochain.

Les services de la wilaya d’Alger ont consacré une enveloppe financière d’une valeur de 4 milliards de dinars (dans le cadre de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales) pour la réalisation des travaux de 77 opérations d’aménagement et de réhabilitation de routes urbaines et suburbaines à travers 57 communes d’Alger qui débuteront en novembre prochain. Cette opération a pour objectif de rénover les routes communales, tracer les routes, désenclaver certaines régions et assurer l’entretien de plusieurs axes routiers de wilaya, ajoute-t-on de même source. Il a rappelé que le wali d’Alger, Abdelkhalek Sayouda avait donné, il y a une semaine, le coup d’envoi de cette opération pilote à la circonscription administrative de Bab El Oued. Celle-ci englobe l’aménagement et le bitumage des routes de la circonscription administrative de Bab El Oued sur une distance de 16 km, à travers les communes de la Casbah, Bab El Oued, Oued Koriche, Bologhine et Raïs Hamidou pour rénover les axes dégradés et fluidifier le trafic routier. Ces travaux, qui concernent 30 points au niveau des routes communales de la circonscription administrative, s’étaleront sur trois mois, selon le responsable qui a appelé les habitants à stationner leurs véhicules loin de ces points pour accélérer la cadence des travaux réalisés la nuit. Par ailleurs, un montant considérable de 50 milliards DA a été consacré en priorité à l’entretien du réseau national des chemins de wilaya et communaux. Cette importante enveloppe sera débloquée sur une durée de trois ans pour réhabiliter les différents axes routiers, mais surtout l’autoroute Est-Ouest. Cette dernière, pourtant récemment construite, s’est fortement dégradée. Dans cette optique, le ministre des Travaux publics et des Transports a été chargé d’établir un rapport d’évaluation détaillé concernant la maintenance de l’autoroute Est-Ouest et les mesures d’urgence nécessaires afin de rendre effective l’opération de péage sur cet axe autoroutier important. Outre le scandale de l’autoroute Est-Ouest, dont la responsabilité incomberait à l’ancien ministre Amar Ghoul, les projets des différents axes routiers étaient octroyés presque exclusivement à l’ETRHB d’Ali Haddad durant cette dernière décennie. Nombreux sont, ainsi, les automobilistes à se plaindre des routes de Haddad et de Ghoul… n