Le directeur de l’unité de Rouïba (Alger est) de l’Entreprise de nettoyage de la wilaya d’Alger (Extranet), Billel Titouh a affirmé que son unité avait collecté plus de 13000 peaux de moutons durant les deux jours de l’Aïd el Adha, à travers les communes de la circonscription administrative de Rouïba. Dans une déclaration à l’APS, M. Titouh a indiqué que ladite unité relevant de l’Entreprise Extranet avait collecté durant les deux jours de l’Aïd el Adha «13400 peaux de moutons après le sacrifice, à travers les communes de Herraoua, Rouïba et Reghaïa relevant de la circonscription administrative de Rouïba», notant que «9 camions ont été mobilisés dans le cadre de cette opération». «Il a été décidé de l’octroi de 10 tonnes de sel aux associations actives à l’effet de les distribuer aux citoyens» et de les impliquer dans l’opération de sensibilisation au bon usage des peaux de moutons ou de leur jet, et ce au terme de la réunion de coordination, tenue la veille de l’Aïd el Adha avec le wali délégué de la wilaya de Rouïba et des représentants d’associations actives et l’unité de Rouïba de l’Entreprise de nettoyage Extranet, a souligné le même responsable. Au regard de la densité démographique de la commune de Réghaïa (130.000 habitants), 11 camions à benne tasseuse, 3 camions de ramassage des ordures d’une capacité de 20 tonnes chacun et un bulldozer ont été mobilisés, ainsi que 160 agents d’hygiène et chauffeurs réquisitionnés, à la veille de l’Aïd, ayant achevé leur tâche au bout de trois(3) jours», a-t-il détaillé. Selon le même responsable, ces équipements étaient «suffisants» pour couvrir toutes les agglomérations de cette commune, avec un taux de ramassage des ordures de 100 %, au deuxième jour de l’Aïd, ajoutant qu’il n’y avait aucun point noir d’ordures de l’Aïd. Le service de l’environnement et d’hygiène relevant de la commune de Réghaïa avait souligné sur sa page officielle Facebook que les agents de la commune avaient lancé une opération de désinfection et de nettoiement des différents espaces communs et quartiers, à l’instar de la cité Djaafri, et des coopératives immobilières à proximité de la gare routière Bouraada Aïssa et la route nationale N 24, et ce dans la cadre des mesures préventives de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus (covid-19). n