Un total de 2 551 présumés auteurs de différents crimes et délits ont été arrêtés à Alger durant le mois de décembre dernier et déférés devant les instances judiciaires compétentes, indique samedi un bilan de la Sûreté de wilaya.
Ces 2 551 personnes ont été arrêtées dans la cadre de 1 977 affaires traitées par les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger, dont 967 pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes, 202 pour port d’armes prohibées et 1 082 pour divers délits, précise-t-on de même source.
Parmi les affaires traitées, 190 sont relatives aux atteintes aux biens et 424 liées aux atteintes aux personnes, dont une affaire d’homicide volontaire.
Les services de la police judiciaire ont traité, durant la même période, 13 affaires relatives aux délits et aux crimes contre la famille et aux bonnes mœurs, 375 aux biens publics et 124 à caractère économique et financier.
Concernant le port d’armes prohibées, les mêmes services ont traité 197 affaires impliquant 202 personnes présentées devant les instances judiciaires compétentes, dont 21 ont été placées sous mandat de dépôt.
En matière de lutte contre les stupéfiants, 852 affaires impliquant 967 personnes ont été traitées, donnant lieu à la saisie de 15,1 kg de résine de cannabis,
5 552 comprimés psychotropes, ainsi que 3,3 g d’héroïne.
Par ailleurs, dans le domaine de la prévention routière, les services de la sécurité publique ont enregistré 13 348 infractions au code de la route qui ont nécessité le retrait immédiat de 3 737 permis de conduire.
Enfin, les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont enregistré, durant le mois de décembre, 61 542 appels sur le numéro 17 de la police de secours et le numéro vert 15-48 qui restent à la disposition des citoyens pour informer sur « tout ce qui touche à leur quiétude et leur sécurité », a-t-on précisé.