Le confinement partiel décidé dans la capitale Alger, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus «a été totalement suivi» par les citoyens, a affirmé, dimanche, le wali M. Youcef Cherfa. Le wali a précisé sur les ondes de la chaîne I de la Radio nationale que le taux de suivi du confinement partiel imposé à Alger dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus a atteint 100 % au 5e jour de l’annonce de cette mesure.

Le taux de suivi avait atteint 90 % au premier jour avant d’être total durant les derniers jours, ce qui dénote de la prise de conscience de la nature sérieuse de propagation de ce virus qui ne peut être vaincu que par l’observation des instructions données à cet effet, notamment le respect du confinement sanitaire. A une question sur un éventuel confinement total dans la Capitale, le wali d’Alger a fait état d’un plan d’anticipation pour assurer l’approvisionnement du citoyen à travers un dispositif efficace garantissant l’acheminement des approvisionnements aux différentes cités et agglomérations. A ce moment-là, il sera fait appel au mouvement associatif et à la société civile pour être une passerelle avec les Assemblées locales et les citoyens, a-t-il ajouté. Le wali a fait savoir en outre que toutes les structures publiques pouvant être exploitées, le cas échéant pour accueillir les citoyens en grand nombre, ont été recensées, citant à titre d’exemple le centre de la Safex qui peut être transformé en point d’accueil d’urgence. Il est question également du recensement de tous les moyens relevant du privé afin de les mobiliser au moment opportun. Soulignant que toutes les facilités liées à l’approvisionnement du marché local en différentes marchandises, (légumes et fruits) ont été prises, il a assuré qu’il n’y a aucun empêchement pour les commerçants d’aller s’approvisionner aux marchés de gros des fruits et légumes des Eucalyptus à Alger et de Bouguerra et Boufarik à Blida pour peu qu’ils fassent les démarches d’obtention des autorisations de déplacement délivrées par les walis délégués. Concernant la pénurie de semoule et de lait enregistrée dans la wilaya, M. Cherfa a imputé cette situation «à la ruée des citoyens et au phénomène du stockage au niveau des ménages et non pas au manque de l’offre ou à l’arrêt de la chaîne de production et de distribution». Par ailleurs, il a fait état de la poursuite de l’opération de désinfection au niveau de toutes les communes d’Alger en coordination avec l’ensemble des partenaires, notamment les corps de sécurité, la protection civile et les particuliers. S’agissant des ressortissants algériens accueillis à Alger (2250 personnes), M. Cherfa a indiqué que ces derniers ont été pris en charge en confinement dans 11 hôtels et qu’ils sont en bonne santé. Evoquant les 423 véhicules se trouvant à bord du navire Tariq Ibn Ziyad, en provenance de Marseille (France), qui a accosté au port d’Alger le 19 mars dernier, M. Cherfa a déclaré que ces véhicules seront rendus à leurs propriétaires après désinfection totale. Il a ajouté, dans ce sens, que l’équipage des deux navires, à savoir Tariq Ibn Ziyad et Tassili 2, sont placés en confinement à bord des deux navires et font l’objet d’un suivi médical par les équipes spécialisées, seule partie habilitée à mettre fin à leur confinement. Concernant les autorisations de circulation accordées aux journalistes relevant des différents organes de presse, publics ET privés, le wali d’Alger a avancé que ces documents ont été délivrés à leurs demandeurs en moins de 24h, affirmant que ces autorisations permettent de se rendre et de quitter le lieu de travail et ne concernent pas le travail de nuit où le confinement est obligatoire. L’administration locale s’engage à accompagner le travail journalistique au regard des efforts consentis par les médias en vue d’accompagner l’administration et de transmettre l’information au citoyen.(APS)