Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a inauguré dimanche à Beni-Messous (Alger), l’Ecole nationale supérieure des enseignants pour les sourds-muets. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou et du conseiller du Président de la République chargé de l’éducation et de l’enseignement supérieur, Noureddine Ghouali. Dans une déclaration à la presse, M. Baddari a indiqué que «400 candidats licenciés ont été retenus sur les 1.800 ayant postulé à la formation de poste d’enseignants du secondaire pour les sourds-muets». Il a précisé que son département ministériel «accompagnera ces enseignants appelés à prendre en charge la catégorie des élèves sourds-muets et de les suivre jusqu’à l’obtention du diplôme universitaire et leur insertion dans la vie professionnelle». Par ailleurs, le ministre est revenu sur la création, cette année, de deux écoles dédiées à l’agriculture saharienne dans les wilayas d’Adrar et d’El-Oued. Il s’agit d’une discipline qui a «un avenir prometteur en Algérie», a-t-il assuré, rappelant que la sécurité alimentaire constitue «l’un des objectifs stratégiques du pays».