La Ligue algérienne pour la prise en charge de l’épilepsie (Lape) prévoit la tenue de son premier congrès national les
7 et 8 novembre prochain à Alger. Cette manifestation scientifique permettra de débattre sur «l’amélioration de la prise en charge des patients» souffrant de cette maladie. Le congrès prévu à Alger fera suite aux regroupements régionaux organisés par la LAPE depuis son agrément en mars 2018. Des journées d’enseignement ont, en effet, été animées à Alger, Oran et Annaba, axées, des rencontres qui ont porté entre autres, sur la conduite à tenir dans les situations de première crise, l’épilepsie du sujet âgé et de la femme en âge de procréer. La sensibilisation aux aspects préventifs fait partie de la vocation de la Lape qui regroupe des neurologues, neurochirurgiens, pédiatres, psychiatres, neurophysiologistes et autres acteurs de la prise en charge des patients épileptiques. En outre, cette société savante est porteuse d’un projet d’étude visant à déterminer la prévalence de l’épilepsie au niveau national, et ce, dans le but de «mieux cerner les besoins en matière de santé publique, de prise en charge, de médicaments et de formation.

Tissemsilt
Projet d’atelier
de formation pour paysagistes
L’Office local du tourisme et des activités des jeunes de la commune de Tissemsilt prévoit la création d’ici à fin décembre d’un atelier de formation de photographes paysagistes. L’atelier, premier du genre au niveau de la wilaya à créer au niveau du centre d’information et d’orientation touristique de Tissemsilt, sera encadré par des spécialistes en photographie de paysages naturels, a indiqué un responsable de l’Office Bouziane Cherif en marge de la première sortie régionale d’exploration du parc national de cèdre de Theniet El Had qui a pris fin dimanche. L’atelier lancera, dans une première étape, la formation de 20 photographes amateurs adhérents aux structures juvéniles de la wilaya sur les techniques modernes de prise de photos au niveau des sites naturels, dont les forêts d’El Medad de Theniet El Had et d’Ain Antar dans la commune de Boukaid. Le but de la création de cet atelier est la formation de photographes professionnels jeunes devant contribuer à la promotion touristique des zones attrayantes que recèle la wilaya, en collaboration avec l’office, la direction du tourisme et des agences touristiques et de voyages.