Depuis le début de la saison estivale, les services des urgences au niveau des hôpitaux reçoivent des dizaines de malades par jour, dont 80% sont des malades chroniques, c’est ce qu’a indiqué à l’APS le directeur des activités médicales et paramédicales du CHU Mustapha-Pacha, le Pr. Belhadj Rachi. Selon les responsables, ces malades souffrent notamment de diabète, d’HTA ou d’asthme, auxquels s’ajoutent les personnes victimes d’intoxications alimentaires ou d’accidents de la route, outre des malades issus d’autres wilayas limitrophes.

Le professeur a précisé que ces services prennent en charge 24H/24 depuis le début de l’été, un grand nombre de malades qui sont plus sensibles à la canicule, qui est à l’origine de diarrhées aiguës, de déshydratation, de carence en sels minéraux et de nausées, pouvant les exposer à des complications graves. Selon le même responsable, depuis le début de juin, deux décès sont enregistrés par jour suite à des accidents vasculaires cérébraux (AVC), à une hyperglycémie, à une mort subite ou à une forte déshydratation, en mettant le point sur une hausse des cas de kératite ou d’infections causées par des piqûres de moustique, en période de canicule. Les trois services d’urgences du CHU Mustapha-Pacha, assurant 54 lits pour la prise en charge des cas d’urgence, « une capacité d’accueil classée première aux niveaux arabe et africain », précise le responsable. Le même constat est enregistré aux urgences du CHU Lamine-Debaghine. Selon le médecin urgentiste, Benali Kamel, les malades ne respectent pas les recommandations de leur médecin de ne pas sortir en période de fortes chaleurs.

Il a cité également les victimes d’accidents de la route et de chutes au niveau des plages rocheuses ou de chantiers de construction. Pour sa part, la surveillante de la garde médicale, Afroun Mounira, a indiqué qu’une partie des urgences médicales du même établissement hospitalier était réservée à la prise en charge des traumatismes et fractures, soulignant qu’un nombre important des cas enregistrés ces derniers jours concernait des accidents de la route ou des chutes. Concernant l’hôpital de Zéralda, l’affluence est enregistrée, entre 19h et 2h du matin, au niveau des urgences notamment diabétiques, hypertendus, asthmatiques et femmes enceintes, ainsi que des victimes d’accidents de la route ou des cas de traumatisme crânien causés par des chutes survenues au niveau de chantiers de construction.

Le personnel médical appelle à la prudence

Les médecins et le staff médical ont appelé les citoyens à prendre des précautions en cette période de canicule. Le spécialiste en brûlures, Dr Ouafek Khaled, de l’établissement des Grands Brûlés d’Alger Pierre-et Claudine-Chaulet, a appelé à l’impératif de protéger les malades chroniques et les enfants contre les insolations, notamment en leur conseillant de porter des vêtements amples en coton, des casquettes et des lunettes de soleil et de ne pas s’exposer, durant de longues heures, sur les plages, aux rayons ultraviolets, à l’origine de brûlures et même de cancer de la peau. Le président de l’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger, Fayçal Ouhada, a appelé les diabétiques, en particulier lors des périodes de fortes chaleurs, à suivre les recommandations du médecin traitant notamment à boire suffisamment d’eau pour éviter d’éventuelles complications dont le pied diabétique et la déshydratation.