Le mythique marché des « Trois horloges » de Bab El Oued à Alger a été démoli le 7 avril dernier. La wilaya d’Alger vient de dévoiler sur son site la maquette de la structure du nouveau marché qui devrait prendre la place de l’ancien.

Situé au cœur du quartier populaire, ce marché, dont la construction remonte au début du siècle dernier, constituait depuis les années 2000, un point noir générant beaucoup de désagréments tant pour les riverains que pour les visiteurs. Une situation créée par la présence de revendeurs informels autour de l’enceinte du marché couvert. Pour cette raison, l’APC de Bab El Oued avait envisagé, en 2016, de le fermer en comptant sur l’approbation des services de la wilaya pour la création d’une nouvelle structure de proximité et dont le budget était estimé à 7 milliards de centimes. Les autorités ont, semble-t-il, demandé aux commerçants de l’ancien marché de déménager vers le marché Triolet fraîchement achevé. Mais cette invitation est restée lettre morte. Cela, non parce qu’ils s’y refusaient en tant que tels, le problème résidait dans l’éloignement du nouveau marché. De fait, ils préféraient la tranquillité de l’ancien marché où leurs activités continuaient à faire leur bonheur. Cependant, le 7 avril dernier, les autorités ont décidé de le détruire. Cette initiative est arrivée suite à la tentative d’intrusion d’individus qui voulaient le rouvrir. Une bonne nouvelle donc qui laisse déjà présager une réhabilitation du marché des Trois horloges. Le site officiel de la wilaya d’Alger a d’ores et déjà dévoilé des plans qui démontrent la volonté de rebâtir un édifice ayant les mêmes fonctions que le précédent.
L’alternative
Depuis la fermeture du marché couvert des Trois Horloges, en novembre dernier, de nombreux habitants se sont plaints de l’éloignement des commerces. Aller jusqu’au nouveau marché Saïd-Touati, situé du côté de Triolet, est devenu une corvée pour nombre d’entre eux. Profitant du vide créé par cette délocalisation et de la forte demande exprimée, notamment dans la soirée, un nouveau marché de fruits et légumes a été ouvert sur la rue Mohamed-Cherif-Juglaret. Il s’agit d’un rez-de-chaussée qui accueillait un atelier de confection et autres commerces d’habillement, que le propriétaire a décidé de louer à des vendeurs de fruits et légumes et autres produits d’alimentation générale. Bien que l’ambiance n’ait rien à voir avec celle de l’énorme marché des Trois Horloges, détruit par les autorités publiques, il permet au moins aux retardataires de s’approvisionner à moindre frais, même à la nuit tombée. n