Jeudi, 9 février, le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï a répondu aux questions orales des députés de l’APN. Parmi ces réponses, l’une d’elles a concerné le projet d’extension du métro d’Alger, de la place des Martyrs à Ouled Fayet. A ce sujet, le ministre a indiqué qu’une «commission» a été créée pour examiner les modalités de parachèvement de ce projet et trouver des moyens de financement adéquats ou à chercher des partenaires. Il a affirmé que ce projet sera achevé dans les «meilleurs délais», sans donner d’autres précisions sur un chantier qui risque de prendre encore des années en raison de la difficulté des travaux et de leur coût considérable. Sur le premier papier, le projet, dont l’étude finale a été livrée en mai 2017, s’étend sur 26,5 km de la place des Martyrs à Ouled Fayet, à travers 24 stations réparties sur 3 tronçons, chacun comprenant 8 stations. Le premier tronçon comprend des gares reliant la place des Martyrs, Bab El-Oued et Chevalley, sur 9,5 kilomètres avec un coût de réalisation estimé à 179 milliards de DA et un délai de réalisation de 96 mois. Le second tronçon s’étend, quant à lui, de la station Chevalley, Dely Ibrahim à Chéraga, sur 9,2 km, avec un coût de réalisation estimé à 179 milliards de DA et un délai de réalisation de 96 mois. Le troisième tronçon, reliant les stations de Chevalley, Dely Ibrahim, El Achour et Draria, sera réalisé avec un coût de 165 milliards de DA et un délai de de 84 mois. Le ministre a rappelé que l’Entreprise Métro d’Alger avait réévalué les coûts des trois tronçons sur la base de nouvelles données. <