900 familles résidant dans des caves de bâtiments à la citée
«8 mai 1945» (Sorecal) dans la commune de Bab Ezzouar (à l’est d’Alger) «sont en attente» d’une décision de wilaya pour leur relogement.

Selon la présidente de l’Assemblée populaire communale (P/APC) «866 dossiers de familles occupant les caves des bâtiments de la Citée 8 mai 1945 dont certains depuis 36 ans, ont été envoyés il y a deux années aux services de la Circonscription administrative de Dar El Beïda». Assia Douib Khettou a souligné que ce dossier «est le plus grand problème» auquel elle est confrontée en tant que P/APC. Elle a expliqué que «ce problème pèse» sur les concernés «qui réitèrent leurs revendications chaque semaine devant le siège» de la mairie. Après avoir exprimé «sa compréhension» de la situation de ces familles qui vivent dans «des conditions critiques, notamment durant l’hiver», elle a mis en avant «l’urgence» que requiert l’examen de leurs dossiers. «Les habitants de ces caves sont des enfants du quartier contraints de transformer ces espaces en logements de fortune», a-t-elle déclaré rappelant que cette citée compte parmi les plus grandes d’Alger en termes de densité démographique. La commune a «recensé à ce jour 5000 demandes de logement social» en attente de réglement en plus de «922 autres dossiers dont l’étude n’a pas été entamée». Pour la formule du logement promotionnel aidé (LPA), le nombre des inscrits a atteint 5.000 au niveau de Bab Ezzouar, mais la commune ne peut accueillir aucun projet de logement faute d’assiette foncière, a-t-elle fait savoir. La commune de Bab Ezzouar, 120 000 habitants, accuse un manque de projets de développement et une absence de structures d’accueil, à l’image de centres postaux, de marchés de proximité, d’espaces verts, de stades de proximité, de jardins d’enfants et de cliniques spécialisées. Pour la première responsable de la commune, ce retard s’explique par «le blocage» qu’avait connu l’ancienne Assemblée, assurant que «les choses vont s’améliorer après le renouvellement de sa composante». La P/APC de Bab Ezzouar a fait état de projets de réalisation de stades de proximité à la cité Sorecal, pour lesquels des enveloppes financières ont été dégagées et des bureaux d’études désignés, ajoutant qu’une étude est en cours pour la réalisation d’une maternité adjacente au siège de la Daïra.