La Police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement relevant de la Sûreté de wilaya d’Alger a recensé, en août dernier, 480 interventions liées principalement au jet et abandon de déchets et au refus d’utilisation du système de déchets mis en place par les services concernés, outre l’élimination de 13 décharges anarchiques, a-t-on appris samedi auprès de ce corps. Dans le cadre de ses missions relatives à la protection de l’environnement, à la gestion, au contrôle et à l’élimination des déchets, les éléments de la Police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement de la sûreté de wilaya d’Alger ont recensé 480 interventions liées au jet et à l’abandon de déchets et au refus d’utilisation du système de déchets mis en place par les services concernés, outre 286 interventions pour dépôt, jet ou abandon de déchets inertes issus de l’exploitation des carrières et mines ou des travaux de démolition, de construction ou de restauration. Enregistrant 27 interventions relatives à l’obstruction de la voie publique en y déposant ou laissant des matériaux pouvant entraver la libre circulation, les mêmes services ont effectué 16 autres interventions pour jet ou dépôt sur la voie publique de poubelles, déchets, déversement d’eaux usées, de matériaux susceptibles de causer des dégâts ou des déchets nauséabonds nocifs pour la santé, ainsi que l’élimination, en coordination avec les autorités locales, de 13 décharges illicites. Concernant l’atteinte aux règles de l’urbanisme et le nettoiement de la voie publique, les mêmes services ont mené 201 interventions pour des constructions sans permis, 3 autres pour non-conformité au permis de construire délivré et 86 interventions contre le commerce informel. Dans le volet hygiène et santé publique, les mêmes services ont fait état, durant la même période, de sept (7) cas de jet de cadavres d’animaux et de déchets d’origine animale au lieu de s’en débarrasser par inhumation ou incinération, a conclu le communiqué. n