Par Bouzid Chalabi
Après le feu vert donné par le président de la République de renforcer les dessertes aériennes internationales d’Air Algérie, un nouveau programme de vols a été élaboré par les responsables du pavillon national. Le détail a été dévoilé par le ministère des Transports dans un communiqué rendu public mercredi 25 août. Ainsi, le nombre de vols de la compagnie nationale est passé de 9 à 32 dessertes hebdomadaires des aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine vers diverses destinations.
Selon cette même source, le nouveau programme entrera en vigueur à partir de vendredi prochain. Dans ce dernier, on remarque que la France se taille la part du lion avec 24 vols hebdomadaires, soit 3 vols les dimanche, lundi et mercredi, et 4 vols les mardi, jeudi et samedi. Pour la précision, il y aura un vol chaque jour et ce jusqu’à la fin du mois de septembre à partir de l’aéroport de Paris-Orly à destination de l’aéroport d’Alger à 14H. Un autre vol de la même destination est prévu chaque mardi et jeudi à 16H. En ce qui concerne les vols à destination d’Oran, un vol est prévu quotidiennement à 16H45 de l’aéroport de Paris-Orly en direct de l’aéroport d’Oran. Un autre vol est aussi disponible tous les jours à 18H20 du même aéroport à destination de Constantine.
Concernant la Turquie, elle va bénéficier de deux vols aller-retour par semaine Alger-Istanbul, le dimanche et le jeudi. Quant à l’Espagne, elle aura droit à deux vols par semaine, mercredi et vendredi. Un seul vol par semaine sera opéré le samedi vers l’Italie, le mercredi vers l’Allemagne et, enfin, le vendredi vers la Tunisie et la Russie. Il est rapporté dans le même communiqué qu’un ajout d’autres destinations est en cours d’étude. Autre indication mentionnée, les compagnies étrangères vont également pouvoir assurer 32 vols hebdomadaires dorénavant et ce, dans le cadre du principe de réciprocité.
Il convient de rappeler que le nouveau programme de vols du pavillon national intervient après plus de 15 mois de fermetures des frontières aériennes et plus de deux mois d’ouverture partielle, avec un nombre de vols très limité.
Il y a lieu de croire enfin que ce renforcement des dessertes aériennes internationales d’Air Algérie sera très bien accueilli par nos ressortissants, notamment pour ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de venir en Algérie depuis le début de la fermeture des frontières aériennes et terrestres.