Deux nouvelles filiales d’Air Algérie seront créées, la première en juillet 2023 et la seconde en 2024, a indiqué lundi le DG de la compagnie aérienne nationale, Yacine Benslimane. Il s’agit de la création de la filiale maintenance en juillet 2023, suivie par la création de la filiale Handling (manutention), spécialisée dans l’assistance aux aéronefs, prévue en 2024, a déclaré M. Benslimane dans un entretien à l’APS. La filialisation de ces deux activités entre dans le cadre d’un projet de restructuration «très vaste» de la compagnie et qui touchera plusieurs volets, a expliqué le responsable, rappelant qu’à ce jour deux filiales ont été déjà créées, à savoir la filiale catering et la filiale cargo. Les deux nouvelles filiales «peuvent attirer l’attention de partenaires internationaux à venir investir dans ces domaines et apporter plus de technicité et de savoir-faire, mais aussi améliorer notre réseau», a fait savoir le responsable. M. Benslimane a révélé que les prémices de la filiale maintenance sont déjà palpables, avec la signature d’un contrat avec un client international, à savoir la compagnie française ASL, ayant sollicité les services d’Air Algérie. «C’est la première compagnie européenne assistée par la compagnie nationale», s’est-il réjoui, soulignant qu’Air Algérie détenait un portefeuille de clients potentiels sur le marché africain qui peuvent être pris en charge et «qui seront démarchés». Quant à la structure Handling, Air Algérie a pu «séduire» des compagnies françaises sur le marché local, notamment sur les villes de Sétif et Béjaïa, et les pourparlers sont en cours avec d’autres compagnies, a fait savoir le responsable. Concernant l’activité cargo, M. Benslimane a noté qu’en plus d’un avion-cargo dédié au transport de marchandises, les soutes des appareils d’Air Algérie «sont ouvertes à tous les opérateurs pour utiliser ses vols quotidiens vers les destinations internationales». Ce qui leur permettrait de transporter des marchandises, notamment les denrées périssables, rapidement et en sécurité, et d’avoir accès très rapidement à des marchés en Europe, en extrême Orient ou en Amérique du nord. Autre chantier investi récemment par la compagnie, celui de la réhabilitation du matériel GSE au niveau des aéroports algériens, a-t-il souligné, évoquant le lancement d’un programme de réparation et de rénovation au niveau des escales tels que Djanet, Tamanrasset, et bientôt Illizi, Adrar, Oran et Alger. (APS)