Visiblement, les habitants d’Oued Lakhdar (ex-Chouly), dans la daïra d’Ouled Mimoun, ont fait des émules en matière d’initiatives revendicatives, à savoir murer l’entrée du siège de l’APC. En effet, leurs concitoyens de Aïn Youcef (daïra de Hennaya) ont, eux aussi, adopté ce mode opératoire insolite en condamnant ce mardi avec du béton l’accès à l’APC, pour réclamer le départ de son président. Au niveau du parvis de la commune, les protestataires ont planté une tente pour exprimer leur détermination à poursuivre leur sit-in. Même décor à Aïn-Fettah (daïra de Fillaoucène) où les manifestants ont installé une kheïma devant le siège de l’APC pour en « déloger » le locataire jugé persona non grata. Des représentants des protestataires ont été reçus en audience par le wali, qui aurait convoqué dans ce cadre la cheffe de daïra. Pour rappel, le premier responsable de la wilaya a été chassé dernièrement (21 avril) par la population de cette commune à l’occasion de la 62e commémoration de la bataille de Fillaoucène. Le vent de la contestation a soufflé également sur Terny Beni Hdiel où les habitants ont barré la RN22 menant vers Tlemcen parallèlement au sit-in observé devant le siège de l’APC. Même décor, version hirak, devant les APC de Sebra et Ouled Mimoun. Dans ce sillage, les travailleurs de la station de dessalement d’eau de mer d’Al-Bhira, commune de Souk Tleta, observent depuis trois semaines une grève, provoquant une crise d’AEP au niveau de Ghazaouet et Souahli, notamment. Pour leur part, les cadres et employés de la direction du commerce de Tlemcen, envisagent un arrêt de travail à partir du 5 mai prochain, une date coïncidant avec le début de Ramadhan. Une réunion consacrée aux marchés de proximité est prévue ce mercredi avec le wali au siège de l’APW. Par ailleurs, à la faveur de la mobilisation populaire pour le changement du système, des syndicalistes de l’UGTA, venus de cinq wilayas, outre Tlemcen, se sont rassemblés ce dimanche matin au niveau de la place du 1er-Mai (Grande Poste) pour exiger le départ de Abdelmadjid Sidi Saïd et de tout son entourage. A cette occasion, les syndicalistes ont exprimé leur soutien à la coordinatrice locale Souad Baroudi, récemment limogée par le secrétaire général de l’Union. A noter que ce sit-in, observé sur une place symbolique, est intervenu à la veille de la célébration de la Fête des travailleurs.