La route nationale n° 22, reliant Aïn Youcef à Remchi, a été mercredi dernier le théâtre d’un mouvement d’émeute « animé » par un groupe d’habitants en colère du bidonville appelé « Echouk ».

Les protestataires ont coupé la route avec des objets hétéroclites pour attirer l’attention des autorités locales sur leur condition précaire. Ils réclamaient en l’occurrence l’attribution d’un logement social. Le trafic routier était perturbé sur cet axe affecté par ce désordre public. Après avoir pris langue avec les autorités locales, les « émeutiers » se sont dispersés avant que la voie ne soit dégagée et rouverte à la circulation automobile. On ignore s’il a été procédé à des interpellations de la part de la brigade de gendarmerie d’Aïn Youcef.