Le secteur du tourisme dans la wilaya d’Ain Temouchent mise sur la coordination avec les associations locales pour encadrer la saison estivale et veiller au respect des mesures de prévention et de sécurité pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Le directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya, Hamouda Maameri a indiqué, dans ce sens, qu’en prévision de l’ouverture des plages prévue samedi prochain, des travaux sont en cours en coordination avec les communes côtières pour répartir les espaces sur les plages sous forme de carrés dont chacun est réservé à un nombre d’estivants à ne pas dépasser, afin d’assurer les conditions de distanciation. Les associations locales activant dans le domaine sont impliquées dans la concrétisation de ce plan d’action visant à assurer le respect des mesures de prévention dans les plages de la wilaya pour parer contre coronavirus à travers la distanciation physique et le port du masque de protection, entre autres, a-t-il souligné. Parmi les acteurs du mouvement associatif local, figurent les Scouts musulmans algériens (SMA) qui enregistrent une forte présence sur le terrain depuis la déclaration de la pandémie du Covid-19 notamment à travers les campagnes continues de sensibilisation, a cité le directeur du tourisme, insistant sur la coordination des efforts avec eux pour la réussite de la saison estivale 2020, qui intervient dans des circonstances particulières imposées par la pandémie. M. Maameri a fait savoir que ce protocole de prévention est adopté pour un total des 18 plages autorisées à la baignade sur le littoral d’Ain Témouchent, affirmant que toutes les conditions sont réunies pour un meilleur accueil des estivants qui doivent faire preuve de responsabilité en respectant les mesures de prévention.

Les plages prêtes à accueillir les estivants
Plusieurs communes côtières de la wilaya d’Ain Temouchent ont procédé dernièrement au nettoiement et à l’aménagement des plages pour qu’elles soient prêtes à accueillir les estivants. Dans ce sens, le président d’APC de Terga, Sid Ahmed El Hakmou a indiqué que ses services ont effectué de manière périodique plusieurs opérations d’aménagement et de nettoiement de la plage de cette commune afin qu’elle soit prête pour l’ouverture de la saison estivale.
Il a souligné que la décision de wilaya d’interdire la fréquentation des plages, prise par les autorités de wilaya en mai dernier dans le cadre des mesures préventives contre la propagation de la pandémie du coronavirus, n’a pas constitué un obstacle pour la poursuite des efforts de la commune pour entretenir la plage en organisant de nombreuses opérations de volontariat avec l’implication de la société civile.
Ces actions ont porté, entre autres, sur des travaux de peinture de différents équipements publics qui seront exploités durant la saison estivale, dont le poste de surveillance de la protection civile, la salle de soins, ainsi que sur l’entretien des poteaux d’éclairage public au bord de mer.
Au sujet de la sensibilisation à adopter cette saison, le Président de l’APC de Terga a indiqué que l’Association de protection de l’enfance activant localement et les SMA ont confirmé leur volonté d’œuvrer sur le terrain pour veiller à l’application des mesures de prévention contre Covid-19. Pour sa part, la commune de Beni Saf n’a pas été du reste dans la préparation pour l’ouverture des plages prévue le 15 août. La vice-présidente d’APC de Béni Saf, Zahéra Kalai a affirmé, à ce propos, que toutes les conditions sont réunies à travers les plages du «Puits», de «Rachegoun» et de «Madrid» relevant de cette commune pour accueillir les estivants dans de bons auspices. La même élue a évoqué plusieurs opérations de volontariat concrétisées auparavant pour l’aménagement et le nettoiement de ces plages avec la participation de nombreuses associations locales. Une vaste opération de nettoiement est programmée cette semaine avec la contribution de secteurs de l’environnement, du tourisme et de l’artisanat, des travaux publics et les services communaux pour peaufiner la préparation. Des responsables ont été désignées pour gérer les trois plages cités et faire respecter les conditions de sécurité et de prévention en coordination avec des acteurs de la société civile et en se concentrant principalement sur un travail de sensibilisation pour le respect de la distanciation physique et le port de masques de protection par les estivants et les baigneurs, a-t-elle fait savoir. De nombreux commerçants activant sur les plages de Terga et de Beni Saf ont exprimé leur satisfaction quant à la décision de réouverture des plages, trouvant qu’elle porte une lueur d’espoir pour sauver l’activité commerciale principalement liées à la saison estivale.
Toufik, vendeur de fournitures de loisirs et de baignade à Beni Saf a déclaré que cette saison est caractérisée par un chômage forcé à cause de la pandémie du coronavirus suite à la décision de fermeture des plages. Il estime que la décision d’ouverture des plages représente une bouffée d’oxygène salutaire pour le commerce saisonnier dont il subsiste.
Plusieurs gérants de crèmeries et de locaux de fast-food à la plage de Terga ont accueilli favorablement la décision d’ouvrir les plages, tout en s’engageant à contribuer à la sensibilisation des estivants pour le respect des mesures de prévention contre la pandémie du Covid-19. n