Les services de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Aïn Tellout, relevant de la sûreté de wilaya de Tlemcen, ont réussi à démanteler un réseau international de trafic de véhicules. Les trafiquants en question activaient sur la bande frontalière. Les véhicules de « contrebande » étaient introduits depuis la frontière ouest(Maghnia) avant d’être transférés vers les wilayas est du territoire national. En vertu d’une extension de compétence, l’enquête a touché dans ce cadre plusieurs wilayas, entre services compétents en la matière(APC , daïras et DRAG) et agences de location de voitures. Les investigations ont révélé la falsification des dossiers de base des véhicules dont 3 de diverses marques ont été saisies. Il a été procédé à l’arrestation de 22 individus impliqués dans cette affaire. Les contrebandiers sont poursuivis pour faux et usage de faux(falsification de documents administratifs et officiels), mise en circulation de véhicules portant une immatriculation non conforme au numéro mécanographique(châssis) et usurpation d’identité. Les mis en cause ont été déférés par devant le magistrat instructeur de la première chambre d’accusation près le tribunal de Ouled Mimoun, qui a les a mis sous contrôle judiciaire.
A titre de rappel, la brigade de lutte contre la contrebande et vol de véhicules, relevant du service de wilaya de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, avait démantelé en octobre dernier(2018) un réseau composé de 6 éléments, spécialisés dans le trafic de véhicules, et procédé à la saisie de 24 véhicules. L’enquête révéla que les propriétaires de ces véhicules ont été bernés lors de l’achat, par cinq individus issus des willayas de Tlemcen, Alger et Oran. Ces derniers ont été identifiés et arrêtés, après extension de la compétence des enquêteurs. Les individus arrêtés ont déclaré qu’une employée à la DRAG a falsifié des dossiers de base de ces véhicules, et introduit de fausses données à la base du fichier national de véhicules, moyennant des sommes d’argent. E. H. T.